Rentrée scolaire : pour que tout se passe bien

    Rentrée scolaire : pour que tout se passe bien
    Dans l'enseignement de la Province de Hainaut comme partout, la rentrée est placée sous le signe des mesures "Covid". Le Collège provincial a prévu une stratégie pour l'organisation d'une année scolaire 2020-2021 pas comme les autres.
     
    La rentrée scolaire comporte une multitude d'incertitudes et de questions auxquelles le Collège provincial s'efforce de répondre avec un objectif: pénaliser le moins possible les élèves et les enseignants. Toutes les consignes prévues pour limiter au maximum la circulation du virus seront appliquées mais le Collège a décidé de mettre toutes les ressources provinciales à disposition pour aider les équipes à faire face à des situations diverses: que faire en cas de refus du port du masque? Les sorties scolaires sont-elles autorisées? Comment accueillir les clients quand on forme à des métiers tels que l'hôtellerie ou la coiffure? Les équipes pédagogiques disposeront d'une feuille de route pour faire face à ces multiples imprévus.
     
    Dans le même temps, le Collège provincial capitalise sur l'expérience vécue pendant le confinement. Si les outils de communication ont permis de poursuivre les apprentissages, des améliorations doivent être poursuivies. Pour favoriser l'utilisation de l'appli Teams par la communauté éducative, une formation destinée à un public large (enseignants, personnels, élèves) est prévue. Une autre formation à Moodle (plateforme d'apprentissage plus complexe) est prévue pour les enseignants. Voilà qui devrait aider les uns et les autres à mieux s'adapter à des enseignements à distance.
     
    Lutter contre les inégalités
     
    La crise a fait et fait émerger les inégalités. Matérielles tout d'abord. Le Collège a décidé d’améliorer la couverture réseau wi-fi de ses écoles et d'étendre l'expérience "Chromebooks" à tous les établissements secondaires. Il sollicitera également les fournisseurs de services internet afin d'obtenir la gratuité ou des réductions importantes. Il va aussi se tourner vers la Fondation Roi Baudouin et son projet "Educa It" pour aider à équiper les familles en difficultés.
     
    On constate de nombreux obstacles pour ces élèves qui ont quitté le chemin de l'école depuis mars : psychologiques, socioculturels, ou encore pédagogiques. Le Collège provincial a prévu un suivi spécifique, activant les diverses ressources dont il dispose. Un encadrement psychologique des élèves est prévu. La cellule en charge des aménagements raisonnables mettra son expérience au service de tous les élèves, même les élèves n’ayant pas, a priori, de « besoins spécifiques ».