Un budget participatif pour les jeunes des écoles provinciales

    Assemblée des jeunes

     

    Marcher pour le climat, ça suffit ?

    Aux côtés des jeunes de Youth for Climate, les élèves de l’enseignement provincial secondaire et supérieur se sont exprimés dans la rue mais aussi en menant des projets concrets liés aux préoccupations du développement durable.

    La Province de Hainaut a souhaité aller plus loin.

    Le Hainaut propose à ses élèves un exercice de démocratie participative : une Assemblée des Jeunes (AJ).

    AJ pour « agir » : chacun agit pour le climat mais aussi pour toutes les causes et enjeux sociétaux qui mobilisent et donnent envie de mener des projets !

    Concrètement, les élèves de quatrième secondaire issus de 23 établissements provinciaux seront sollicités pour constituer cette toute nouvelle assemblée avant la fin de cette année scolaire mais aussi pour décider des projets qu’ils aimeraient réaliser!

    Ils seront 56 à siéger, choisis par leurs pairs, et auront deux ans pour construire une initiative. Un bel exercice de l’apprentissage de la démocratie basé sur un appel à projets lancé dans les écoles.

    Depuis de nombreuses années, la Province travaille avec ses établissements sur les questions du développement durable : éco-teams, projet Proxial pour promouvoir une alimentation de proximité, mise en place de zones refuge pour la biodiversité.

    L’Assemblée provinciale des Jeunes sera un outil complémentaire

    Accompagnés de plusieurs services provinciaux, les jeunes n’auront pas seulement à décider des orientations qu’ils veulent donner mais ils auront également accès à un budget participatif de 100 000 € en deux ans qui les aidera à passer de l’intention à l’action.

    Le ou les projets étudiés et retenus cette année seront concrétisés en 2020.

    «Dans sa déclaration de politique générale, le Collège provincial dédicace une partie de son budget aux actions citoyennes. La mise à disposition d’une partie de ce budget participatif pour que les jeunes concrétisent des projets qui leur tiennent à cœur, nous a semblé une belle manière de les réconcilier avec la chose publique. Notre espoir est qu’ils s’accaparent toutes les thématiques sociétales qui les concernent », explique Serge Hustache, Président du Collège provincial.

    Choix stratégiques, transparence, affectation des budgets, communication autour des initiatives prises mais surtout concrétisation de ces orientations : autant d’exercices démocratiques formateurs pour ces jeunes, citoyens de demain.