Horticulture

    Horticulture

     

    Ces derniers temps, et pour cause, on a attaché une grande importance à l'horticulture, à son évolution et à ses structures de production. Les progrès de la science et de la technologie ont transformé profondément ce secteur.

     

    L'horticulteur/l'horticultrice a dû s'adapter à ces mutations. Gérer une exploitation aujourd'hui demande une maîtrise de compétences dans les domaines technique, commercial, administratif et comptable.

     

    L'horticulteur/l'horticultrice est à la fois un(e) chef d'exploitation et manager, un technicien/une technicienne et un exécutant/une exécutante.

     

    En tant que chef d'exploitation et manager il/elle a la responsabilité :

     

    > du choix de développement de l'exploitation

    > de l'adaptation de ses schémas de production

    > de la gestion journalière de ses spéculations

    > de la commercialisation de ses productions

    > des relations avec le monde professionnel

    > de participer à la vie associative locale

    > de donner une bonne image de marque de son métier

     

    En tant que technicien/technicienne, il/elle doit décider des moyens pour arriver à la production la plus performante économiquement.

     

    Pour prendre une décision, il/elle doit pouvoir se baser sur de solides connaissances de bases techniques (chimie, biologie, physique, botanique, pédologie ...) afin de conduire son action de manière dûment raisonnée et justifiée.

     

    À cela s'ajoutent les connaissances techniques spécialisées orientées vers les spéculations de l'exploitation.

     

    En tant qu'exécutant/exécutante, il/elle doit effectuer la mise en pratique de la technique par le maniement du matériel vivant, l'application des produits, l'utilisation d'outils, matériels et équipements de plus en plus sophistiqués.

     

    La compétence administrative et comptable n'est pas non plus à négliger. Elle doit permettre à l'horticulteur/l'horticultrice de connaître à tout moment la situation financière de l'entreprise, de suivre la marche des affaires, de prendre des mesures correctives en fonction des paramètres économiques. Ils doivent tenir d'une façon complète, détaillée et précise une comptabilité de gestion.

     

    La profession est donc caractérisée, et elle le sera encore plus à l'avenir, par :

     

    > une haute compétence technique et de gestion. L'horticulteur/l'horticultrice évolue dans un monde qui ne tolère plus de droit à l'erreur, la marge étant très étroite entre les coûts de production et les prix de vente.

    > une bonne faculté d'adaptation aux innovations de plus en plus fréquentes et notamment l'introduction de la gestion informatisées au niveau de la comptabilité, de la conduite des cultures, des équipements.

     

    Le technicien/la technicienne en horticulture est aussi un(e) gestionnaire incontournable de l'environnement. II/elle s'implique donc dans la protection de celui-ci et il/elle doit raisonner ses choix dans le cadre du Plan « Environnement pour le développement durable ».

     

    Deuxième degré

     

    > Horticulture (TQ)

    > Horticulture et maintenance du matériel (P)

     

    Troisième degré

     

    > Technicien(ne) en horticulture (TQ)

    > Ouvrier(ère) qualifié(e) en horticulture (P)