Une exposition riche et variée à la Tour Ockeghem !

    Une exposition riche et variée à la Tour Ockeghem !

     

    A la fin du mois de novembre s’est déroulée la traditionnelle exposition des Cours des Métiers d’Art du Hainaut. Cette année, elle faisait la part belle aux professeurs en mettant en valeur leurs œuvres pour permettre aux étudiants et aux visiteurs d’apprécier leur savoir-faire. Elle était également pour nous l’occasion de rencontrer la nouvelle directrice de l’établissement, Madame Perpète.

    Rendez-vous était pris à la Tour Ockeghem pour déambuler entre les ouvrages divers et variés qui prouvent la multitude de profils existant au sein du corps professoral. Le lieu est chaleureux. Cet édifice qui tient son nom de l’illustre compositeur né à Saint-Ghislain en 1420 est le vestige d’une ancienne église construite au XVIe siècle et restaurée au XIXe. Il accueille de nombreuses expositions tout au long de l’année et vaut la peine qu’on entre y jeter un coup d’œil.

    Nous arpentons d’abord la salle située au niveau de la rue pour découvrir les aquarelles, dessins, sculptures, photographies, peintures, gravures, mosaïques, bandes dessinées et autres installations avant de rejoindre la crypte pour continuer ce voyage artistique.

    Au détour d’un tableau, nous croisons Stéphanie Perpète et engageons la conversation. Elle semble songeuse, elle aussi happée par la qualité et la diversité des œuvres rencontrées. Elle s’enthousiasme en remarquant notre intérêt : « Une exposition de ce genre permet au public de mesurer la valeur de notre école. Elle montre que nous avons des experts dans beaucoup de domaines différents ». Elle enchaine en nous rappelant un bout d’histoire de l’institution : « A l’origine, l’école avait été créée à Saint-Ghislain pour fournir de la main-d’œuvre aux nombreuses industries de la région. On y travaillait la faïence, le verre ; on y apprenait les techniques de dessin. Puis, l’évolution de la conjoncture économique et la fermeture des usines ont eu raison de cette collaboration ».

    Aujourd’hui, les gens viennent aux CMAH pour acquérir le savoir-faire et pratiquer l’art qui leur plaît. « Nous engageons des professionnels qui proposent des techniques uniques. Ce sont de vrais spécialistes dans leur domaine », continue-t-elle.

    Riche de ses 700 étudiants, l’école représente un maillon atypique dans le paysage de la Promotion Sociale hainuyère et propose de nombreuses formations dans les domaines de la céramique, de la sculpture, de la photographie, du dessin, de l’aquarelle, de la gravure, de la peinture, de la bande dessinée, du verre, de la décoration, de la reliure, de la lutherie et, plus récemment, de la mosaïque.

    Au gré de la conversation, nous interrogeons Stéphanie Perpète sur son rapport à l’art en général et à cette école en particulier. Diplômée en communication et en sciences politiques, elle est aussi spécialiste du cinéma européen. Après une carrière dans les festivals et comme critique, elle intègre l’enseignement. Passionnée par la pédagogie et convaincue des bénéfices que propose la Promotion Sociale, elle a suivi une formation pour devenir directrice. Aujourd’hui, elle a atteint son objectif et ne cache pas son bonheur d’avoir intégré les Cours des Métiers d’Arts du Hainaut. « Pour être directrice, il faut avoir cette ouverture sur le monde. L’intérêt de cette école, c’est la richesse du relationnel. Au-delà des techniques, les étudiants viennent chercher par l’art une sociabilisation. L’art, c’est pour tout le monde, pour tous les âges », conclut-elle.

    Et en effet, alors que nous saluons Madame la Directrice pour reprendre notre déambulation, nous croisons des gens de tous âges. Les sourires jeunes et moins jeunes éclairent les visages et tous semblent abasourdis par l’exceptionnelle maîtrise et la créativité des enseignants. Ces derniers sont aussi de la partie et se réjouissent d’avoir pu découvrir le travail de leurs pairs. Au moment de quitter les lieux, nous croisons l’un d’eux à qui nous laissons les derniers mots de cet article : « Nous sommes ravis d’avoir vu autant de monde aujourd’hui. Cette exposition, c’était l’occasion de découvrir l’école autrement. A bientôt pour la prochaine ! ».