Prendre la route, une voie d'avenir !


    Dès la rentrée de septembre, l’IETS (Institut Provincial d’Enseignement Technique Secondaire) à Charleroi ouvre une nouvelle section conducteur-conductrice  autocar. Une première en plein exercice en Belgique  qui répond à un réel besoin  du secteur !


     "Lors d’un  symposium, notre école a été contactée par la Fédération Belge des autocars et autobus qui nous a fait part de la pénurie existant dans son secteur. Comme ce  métier est répertorié comme critique, mon collègue Pierre Flament a organisé une formation en promotion sociale au sein de l’IPETP.PS  (Institut provincial d’Enseignement Technique et Professionnelle de promotion sociale)  à Farciennes. Et maintenant, j’ouvre une section en plein exercice sur le site de Charleroi", explique Patrick Hublet, directeur de l’IETS.
     

    Deux ans et deux sites
    Les inscrits iront suivre ce qu’on appelle la formation commune sur l’implantation de Charleroi et l’option de base groupée sur Farciennes qui possède déjà une dalle de manœuvre. "Le fonds social de la Fédération des transports a  mis un car à disposition de nos 2 établissements". Un outil parfait pour  l’apprentissage des manœuvres ! "Une tablette numérique dernier cri enregistre le parcours : la route mais aussi le regard des  élèves. Le professeur peut ainsi leur montrer leurs erreurs et les corriger".


    Réparties sur 2 années et ouvertes aux élèves dès 17 ans, cette  formation permet à l’élève d’obtenir  son permis de conduire  et un permis D pour pouvoir conduire des autocars. "Dès que le jeune a son permis D, il y  a des normes à respecter :  jusque 20 ans, il peut conduire de manière occasionnelle max 50 km ;  dès 20 ans :  sur l’ensemble de la Belgique et dès 21 ans, il peut voyager partout en Europe".