Des soudeurs aux mains d’or à l'IETS Charleroi

    Des soudeurs aux mains d’or à l'IETS Charleroi


    «L’Etincelle d’or» ! Trois élèves de 7e année de la section «Métallier·ère-soudeur·euse» de l’IETS (Institut provincial d’enseignement technique secondaire) sont inscrits!

    Organisé par l’IFPM Ouvrier (Institut de Formation et de Promotion des Métiers) dans des Centres de Compétences sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce concours est ouvert aux écoles de tous réseaux confondus. Il se déroule les 29 et 30 mars. «Ces épreuves sectorielles sont des tests créés par le secteur de l'Industrie technologique pour permettre aux formateurs d'évaluer les compétences techniques des élèves. Si Denis, Medhi et Alan réussissent, ils obtiendront un agrément», explique leur enseignant Thierry Gantois. Ils devront choisir de faire leurs preuves dans un des trois procédés de soudure : « Électrode enrobée », « Semi-automatique » ou « TIC ».
    Un organisme de contrôle vérifiera la pièce exécutée dans le Centre de Compétence. « uivant les résultats des examens théorique et pratique, les élèves peuvent décrocher un brevet sectoriel qui leur ouvrira plus facilement les portes des entreprises. Les agréments sont tout bénéfice pour les futurs employeurs. Outre l’économie qu’ils réalisent en n’ayant pas à financer eux-mêmes ce brevet, les employeurs apprécient la qualité de notre enseignement. »

    Ce concours récompense également les premiers de chaque catégorie par l’Etincelle d’or, d’argent ou de bronze. Les résultats seront dévoilés début juin, lorsque toutes les écoles auront concouru!

     

    Merci messieurs les professeurs !

    Soulignons l’engagement personnel des professeurs, c’est sur leur temps libre qu’ils accompagnent les élèves lors de ce concours ainsi qu’aux Euroskill et Worldskill. Visite d’entreprises ou découverte d’exposition de soudure qui se déroulent à Gand tous les 4 ans sont aussi au programme (en respectant les normes COVID).