Demain, je serai métallier-soudeur !

    Demain, je serai métallier-soudeur !

    Lumineux ce feu! C'est du soudage en semi-automatique ! Le centre d’excellence en matière de formation aux métiers technologiques (Technocampus) vient de former Ferdinand, David, Antoine et Donovan, les fabuleux élèves de 5ème PMS (Métalliers-soudeurs) de l’IETS (Institut provincial d’Enseignement Technique Secondaire de Charleroi).

    C’est sur le site de Strépy-Bracquegnies qu’ils ont pu bénéficier de l’enseignement précieux de 2 formateurs et d’un outillage technologique de pointe pour acquérir des compétences supplémentaires et nécessaires aux lignes de production du monde de l’industrie. Vu la pénurie actuelle de personnel qualifié en soudure, le site offre la possibilité de se former ou de se perfectionner. « C’est la première fois que nos élèves ont pu suivre cette formation. Un bus provincial nous déposait chaque jour, du 19 au 23 avril, sur le site. Et de 8h30 à 17h, les élèves ont suivi une initiation sur les cordons tirés- poussés, les cordons balancés, le rechargement sur face plane, la soudure d’angle intérieur, le soudage en positions PB, PC et PF. Un des 2 formateurs est un ancien professeur de l’IETS et l’autre a été, deux fois, champion de Belgique en soudure et médaillé d’argent au Worldskill » explique leur professeur Thierry Gantois.

     

    Les élèves d’abord !

    Ce professeur, tout comme son collègue Ihan Kenctemur, ne comptent pas leurs heures pour accompagner les élèves vers l’excellence. « Pour cette formation de 45h de formation, j’ai presté 29 h en bénévolat mais, je dis souvent je ne travaille pas pour l’école mais pour mes élèves. Lorsqu’on a une bonne équipe de gamins motivés, on a envie de les pousser. Il ne faut pas dénigrer les filières professionnelles ! Nous avons des talents ! Un de nos élèves de l’an passé suit une formation de scaphandrier, un autre a été au Worldskill au Japon. D’ailleurs, lorsque nous allons à Strépy-Bracquegnies ou au Centre de compétence Mécatronique à Gosselies avec nos élèves, nous sommes toujours bien accueillis car notre enseignement est reconnu. »