L'IJJ combat les assuétudes

    Des questions ? Besoin D’aide ?
    Une référente Assuétudes au sein de ton école :


    -Elle t’offre une écoute spécialisée , confidentielle et gratuite
    -Elle te fournit des informations appropriées
    -Elle te propose de réfléchir aux solutions les plus adaptées à ta situation.

     

    Contact : Floriane au 0742/346988
    Présente le jeudi et vendredi sur le site de l’établissement.

     

    >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

     

    L'Institut Jean Jaurès combat les assuétudes !


     Le tabac, le cannabis, l’alcool, … Les jeunes peuvent vite y devenir dépendants !  L’Institut provincial secondaire Jean Jaurès de Charleroi combat les assuétudes de ses élèves en intégrant un programme de prévention globale.


    Le Pacte pour un enseignement d’excellence prévoit la possibilité pour les élèves de l’enseignement secondaire de bénéficier de programmes de prévention des assuétudes pendant le temps scolaire, en ce compris une offre d’aide à la gestion de la consommation de tabac et/ou de cannabis. Dans ce cadre, un appel à candidatures a été  lancé par la Fédéraction Wallonie-Bruxelles afin de permettre à quarante écoles secondaires de bénéficier d’un accompagnement à l’intégration d’un programme de prévention globale.


    Un accompagnement de l’établissement scolaire (au départ d’une analyse de la situation) par des opérateurs spécialisés, dans la prévention des assuétudes est ainsi proposé depuis 2019.  " Il y a trois ans, le projet pilote avait été initié au sein du Collège technique des Aumôniers du Travail, à Charleroi par un éducateur spécialisé. L’Institut Jean Jaurès y emmenaient déjà les élèves qui désiraient arrêter de fumer. Suite à l’appel de la FWB, l’Institut Jean Jaurès a posé sa candidature et a été retenu" explique Floriane de Blasi, référente assuétude à l'Institut Jean Jaurès.


    Les possibilités de dépendance sont nombreuses. Avec, parmi les conséquences, une augmentation du risque de décrochage scolaire. Pour aider les jeunes des 2e et 3e degrés, trois axes de  travail sont mis en place. "Premièrement,  deux jours par semaine, je suis à la disposition des jeunes pour répondre à leurs questions et demandes. Deuxièmement, j’organise des animations pour la prévention et des actions de sensibilisation aux dangers d’une consommation excessive. Je travaille en collaboration avec des services d’aide à la jeunesse.  Le troisième axe est une approche comportementale. Le programme propose une prise en charge, par un tabacologue reconnu, de séances collectives thérapeutiques des élèves." 


     Des actions concrètes pour rendre les élèves acteurs de leur santé !