Jean Jaurès sensibilise ses élèves aux stéréotypes de genre dans les métiers.

    Jean Jaurès sensibilise ses élèves aux stéréotypes de genre dans les métiers.

     

    « A Charleroi, des élèves de l'Institut Jean Jaurès participaient cet après-midi à des ateliers sur les stéréotypes de genre dans les métiers. Pour certains, il est encore difficile de concevoir qu'un une femme devienne pompier ou qu'un homme exerce le métier d'esthéticienne. Pour lutter contre ces images préconçues, l'association "Tels Quels" participe au projet "Girls Day, Boys Day" lancé par la Province et la Fédération Wallonie-Bruxelles.
    Les clichés ont la vie dure...
    Lutter contre les stéréotypes de genre dans les métiers… un vaste programme auquel voulu participer l’Institut Jean Jaurès à Charleroi. Ces élèves de 2e secondaire participent à un atelier d’échange dans le cadre du projet Girls Day Boys Day, mis au point par les pouvoirs publics francophones. Ici, l’idée d’organiser ces ateliers d’échange vient d’un groupe de professeurs.
    Devenir pompier, chauffeur routier, aide familiale ou styliste est accessible à toute personne motivée par le métier, quel que soit son genre. Si cela paraît évident, les stéréotypes influent sur le choix des études. L’association Tels Quels qui déconstruit ces clichés, participe donc au programme.
    Le projet Girls Day, Boys Day, centralise également un série de témoignages sous forme de capsules vidéo. Adlil (par exemple) a décidé de faire des études pour être auxiliaire familiale.
    Pour ces jeunes de l’Institut Jean Jaurès, ces échanges sur le sujet sont globalement positifs
    Une question de choix donc… et pas de genre. Si les clichés dans les métiers ont encore la vie dure, ces actions « Girls Day, Boys Day », permettront de sensibiliser plus de 600 jeunes dans le Hainaut.»

     

    Source : Télésambre
    Publié le 05 mars 2020 - Mis à jour le 05 mars 2020 - Charleroi