F.A.Q.

    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur

    l'Enseignement de Promotion Sociale

    sans jamais oser le demander ...

    (Sous toute réserve et sans aucune reconnaissance préjudiciable)

    Foire Aux Questions !

    Ou FAQ pour frequently asked questions (littéralement « questions fréquemment posées »).

    Vous trouverez dans cette rubrique une liste, pêle-mêle, des questions posées de manière récurrente sur l’EPS (Enseignement de Promotion Sociale), accompagnées des réponses correspondantes, afin d’éviter que les mêmes questions soient toujours reposées, et d’avoir à y répondre constamment.

    Ou trouver l’Information ?

    Le premier outil d'information à votre disposition est notre site internet. Dans ces pages, nous apportons aux questions les plus fréquemment posées, des réponses aussi complètes que possible.

    Nos formations sont aussi répertoriées en fonction des horaires : Voir Onglet « Horaire » de l’année scolaire concernée.

    Plusieurs pages d'informations utiles sont consacrées à l’organisation de l’enseignement de promotion sociale.

    L’onglet « Accueil – Notre équipe » vous transmet les coordonnées des directions et des proches collaborateurs pour tout complément d'informations.

    PORTAIL FAQ 01

    Qu’est ce que l’I.P.E.P.S de Wallonie Picarde ?

    IPEPS, former avec en plus une vraie dimension humaine !

    Notre Institut Provincial d'Enseignement de Promotion Sociale s'organise sur  deux implantations, Tournai et Leuze. Il propose des cours variés dans les métiers de bouche, de bureau, de l’aide aux personnes, de pédagogie, de carrosserie, d'arts appliqués, …

    L’accueil et infrastructures concourent au développement de notre politique focalisée sur la réussite personnelle et la valorisation professionnelle des apprenants.

    Les méthodes d'enseignement, à effectif « familial », privilégient de connaître chaque étudiant et de mieux l’accompagner dans son développement et son épanouissement personnel. 

    La PROMotion SOCiale WAPI, PromSocWapi = IPEPS, est une école accueillante dans des locaux agréables et des équipements adaptés. Elle présente une équipe administrative et enseignante dynamique, avec un esprit d’ouverture et de citoyenneté,  attentive aux besoins de tous, pour une scolarité de promotion sociale vivante, intégrant les projets et objectifs de l’Enseignement Provincial dans le respect des programmes de la Fédération Wallonie Bruxelles.

    La continuité des apprentissages modulaires permet de garantir la cohérence des programmes proposés.

    Quelles formations proposez-vous ?

    Notre offre de formation est riche et variée, nous vous suggérons de visiter notre site via les onglets « Nos formations » afin de trouver celle qui vous convient.

    Elles sont classées par niveau d’enseignement, Secondaire – Supérieur. L’onglet « Complémentaire » oriente plus vers les formations dites « occupationnelles » mais pas uniquement.

    Qu’est-ce que l’enseignement de promotion sociale ?

    L’enseignement de promotion sociale (E.P.S.), plus connu sous l’appellation «cours du soir» est un enseignement dont l’objectif est la formation des adultes, demandeurs d’emploi ou engagés dans la vie professionnelle.

    L’E.P.S. est un enseignement souple de niveau secondaire et supérieur, organisé en unités de formation en journée et/ou en soirée avec à la clé, de nombreux diplômes, qui ont une valeur identique à celle des diplômes délivrés par l’enseignement de plein exercice.

    Les principales finalités de l'enseignement de promotion sociale sont de :

    1° concourir à l'épanouissement individuel en promouvant une meilleure insertion professionnelle, sociale, culturelle et scolaire;

    2° répondre aux besoins et demandes en formation émanant des entreprises, des administrations, de l'enseignement et d'une manière générale des milieux socioéconomiques et culturels.

    A partir de quel âge peut-on s’inscrire ?

    Généralité : Nul ne peut être admis comme élève régulier dans l'enseignement de promotion sociale aussi longtemps qu'il est soumis à l'obligation scolaire à temps plein.

    Règle : À partir de 18 ans.

    Exception : Avoir au moins 15 ans et avoir suivi les deux premières années de l’enseignement secondaire ou avoir 16 ans et jusqu’à la date anniversaire de ses 18 ans, l’étudiant doit fournir la preuve qu’il est inscrit dans l’enseignement de plein exercice ou dans l’enseignement à horaire réduit.

    Jusqu'à quel âge peut-on s'inscrire en promotion sociale ?

    Il n'y a pas d'âge limite pour s'inscrire au cours de promotion sociale, nos formations sont ouvertes à toutes et tous sans discrimination.

    Que faire si je ne suis plus finançable ?

    Si vous n’êtes plus finançable, pas de panique ! Inscrivez-vous en promotion sociale.

    Une année passée dans un enseignement de promotion sociale permet de retrouver ta finançabilité dans l’enseignement supérieur de plein exercice.  Il faut être inscrit à minimum 30 crédits dans le cadre d’une formation qui relève de l’enseignement supérieur. 

    Réussir au minimum 75% de votre programme annuel en promotion sociale ou 50% des crédits des trois années d’inscription académique précédentes (en comptant celle de promotion sociale).

    Attention, même en cas de réussite la situation de finançabilité n’est pas pour autant remise à zéro ! Elle tient toujours compte de ton parcours académique.

    Quels sont les documents à fournir pour m’inscrire ?

    Pour tous les étudiants

    Copie du CESS ou copie d’un diplôme étranger avec son équivalence obtenue auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles

    Eventuellement, un document justifiant l’exemption du droit d’inscription (Voir ci-après)

    Pour les ressortissants Belges ou venants de l’Union Européenne

    La carte d’identité nationale

    Pour les ressortissants hors Union Européenne

    Un titre de séjour valable.

    Attention : Inscription en C.A.P. Candidats non porteurs du CESS

    Copie du CESI

    Ou attestation de 9 années d’expérience utile dans un métier en rapport avec la (les) discipline(s) à enseigner, permettant d’accéder à une fonction de recrutement dans l’enseignement

    Ou attestation d’occupation d’une fonction d’enseignant rémunérée dans l’enseignement organisé ou subventionné par la Communauté Française

    Inscription ressortissant hors Union Européenne avec séjour limité aux études (SEL). Documents à fournir ?

    En plus du titre de séjour valable :

    Extrait du registre de population ET ;

    Copie du passeport ET ;

    Copie du visa avec l’indication de l’établissement (de promotion sociale) qui vous a permis de faire votre demande ET ;

    Copie de votre carte de séjour (recto – verso) ET ;

    Copie de votre (vos) diplôme(s) permettant l’accès aux études ET ;

    Copie de l’équivalence de votre (vos) diplôme(s) ET ;

    Parcours scolaire depuis arrivée sur le territoire belge répondant (Circulaire 7114 – Annexe 3)

    Attention : 

    les originaux de tous les documents seront exigés ;

    aucune attestation ne sera délivrée tant que votre (ré)inscription ne sera finalisée ;

    Parcours scolaire pour chaque année suivie fournir :

    Haute Ecole ou Université : une copie de l’attestation d’inscription, attestation de réussite ou du diplôme obtenu ET une copie des bulletins reprenant les crédits suivis et réussis. Tous ces documents seront cachetés et signés par le chef d’établissement ;

    Promotion Sociale : Les attestations d’inscription dans les écoles précédentes avec mention du nombre de crédits suivis et réussis.

    Combien va me coûter ma formation ?

    Le coût de la formation varie en fonction du nombre de périodes suivies et du niveau d’enseignement. (Voir onglet coût/exemptions)

    Qui peut bénéficier de l’exonération du droit d’inscription ? (Voir onglet coût/exemptions)

    Les demandeurs d’emploi (chômeurs complets indemnisés) ;

    Les personnes assistées par les Centres Publics d’Aide Sociale, sur présentation d’une attestation du CPAS ;

    Les handicapés inscrits au Fonds Communautaire d’Intégration Sociale et Professionnelle, sur base d’une attestation délivrée par cet organisme (Aviq : Agence pour une vie de qualité) ;

    Les jeunes gens de moins de 18 ans soumis à l’obligation scolaire, sur base d’une attestation de l’établissement de plein exercice où ils sont inscrits ;

    Les personnes mises en formation à la demande d’une autorité publique ;

    Les enseignants qui se recyclent.

    ATTENTION : Toutes personnes non domiciliées en Belgique doivent payer un droit d’inscription.

    Que signifient une unité de formation, une période ?

    UE = Unité d’Enseignement - 1 période = 50 minutes de cours

    En E.P.S. les cours sont organisés en U.E. composées d’un certain nombre de périodes.

    Les U.E. peuvent être suivies isolément ou capitalisées pour l’obtention d’un titre de «section» après réussite d’une épreuve intégrée (E.I.).

    Comment sont organisées les formations en promotion sociale (régime 1) ?

    L’E.P.S. organise les cours selon un système cohérent d’U.E. capitalisables.

    Toute U.E. peut être associée à d’autres en vue d’atteindre un ensemble global de compétences liées à une profession, à une qualification professionnelle ou à un titre d’études. L’ensemble des U.E. ainsi associées constitue une section. A l’intérieur d’une section, les U.E. peuvent exister soit de manière autonome, soit dans une chronologie simple: pour pouvoir accéder à une unité particulière, il faut avoir réussi préalablement une autre unité, soit dans une chronologie plus complexe: pour pouvoir accéder à une unité particulière, il faut avoir réussi préalablement plusieurs unités. (Voir onglet Accueil – La promotion sociale c’est quoi ?)

    Comment obtenir un diplôme, un certificat en promotion sociale ?

    Chaque section comporte une U.E. «épreuve intégrée» (E. I.) qui a pour but de vérifier si l’étudiant maîtrise TOUTES les capacités couvertes par les U.E. constituant la section.

    Une section est composée de plusieurs U.E. et comprend généralement une unité particulière appelée E.I. (épreuve intégrée). La possession de TOUTES les attestations de réussite des différentes U.E. constituant la section donne droit à présenter l’épreuve intégrée afin d’obtenir le titre sanctionnant les études: certificat pour les études secondaires, diplôme pour les études supérieures (bacheliers).

    Les cours de promotion sociale sont sanctionnés par des diplômes ou des certificats, certifiés par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ils sont reconnus par l’ensemble des acteurs économiques de notre pays.

    Quel type de formations secondaires suivre ?

    Les formations de l’enseignement secondaire de promotion sociale sont diverses. Vous pouvez y suivre des cours isolés, tels que des cours de langue ou de bureautique, mais surtout y obtenir des certificats d’études secondaires :

    Les certificats de qualification vous conféreront un niveau de connaissances et de compétences nécessaires à l’exercice d’une profession dans de nombreux secteurs (administratif, social, paramédical, technique, arts appliqués, informatique, …). Ces certificats correspondent à ceux délivrés dans l’enseignement secondaire de plein exercice (ils ont la même valeur sur le marché de l’emploi et pour l’accès aux professions réglementées) ou sont spécifiques à l’enseignement de promotion sociale.

    Le certificat d’études de base (C.E.B.), le Certificat d’enseignement secondaire du deuxième degré (C.E.S.D.D.) et le Certificat d’enseignement secondaire supérieur (C.E.S.S.) sont équivalents à ceux délivrés dans l’enseignement secondaire de plein exercice. Par ailleurs, il existe plusieurs voies pour obtenir son C.E.S.S. : soit par la formation générale, soit par la qualification et un complément de formation générale.

    Quel diplôme dois-je avoir obtenu pour entamer des études universitaires ?

    Pour information, et positionnement de l’enseignement de promotion sociale, en vertu de la règlementation, vous avez les possibilités suivantes :

    le Certificat d'Enseignement Secondaire Supérieur (C.E.S.S.) belge

    le Certificat d'Enseignement Secondaire Supérieur (C.E.S.S.) belge + l'attestation de réussite du DAES si le diplôme a été obtenu au plus tard à l'issue de l'année scolaire 1992-1993

    un diplôme délivré par un établissement d'enseignement supérieur de la Communauté française

    un titre d'enseignement supérieur délivré par un établissement d'enseignement de promotion sociale

    un baccalauréat européen délivré par le Conseil supérieur de l'Ecole européenne

    un diplôme secondaire étranger reconnu équivalent au Certificat d'Enseignement Secondaire Supérieur (C.E.S.S.) de Communauté française de Belgique, et le cas échéant, l'attestation de réussite des examens complémentaires qui seraient imposés

    l'attestation de réussite d'un examen d'admission aux études supérieures de 1er cycle

    Outre le titre légal d'accès, certains étudiants sont soumis à des conditions supplémentaires.

    Peut-on s’inscrire dans une formation sans posséder le titre requis ?

    OUI via la réussite d’un test d’admission portant sur les prérequis, pour faire simple, sur les connaissances de bases, il est possible d’inscrire un étudiant qui ne possède pas le titre (certificat – diplôme) requis.

    Pour ce faire des U.E. « Orientation Guidance »/« Remise à Niveau » peuvent être organisées par l’E.P.S.

    Puis-je m’inscrire pour un cursus sans C.E.S.S. ?

    Voir ci-dessous mais pour un rappel : Si un étudiant ne possède pas le titre requis pour entrer dans une formation, il pourra valider les capacités préalables requises par la réussite d’un test d’admission. 

    Ces capacités préalables requises sont reprises dans chacun des dossiers pédagogiques des unités d’enseignement constitutives de la section. 

    Des U.E. « Orientation Guidance »/« Remise à Niveau » peuvent être organisées par l’E.P.S.

    Qu’obtient-on au terme d’une Unité d’Enseignement ?

    La réussite d’une U.E. débouche sur l’obtention d’une attestation de réussite délivrée par le conseil des études (généralement constitué par la direction et les chargés de cours) après délibération.

    Comment s’inscrire à une U.E. nécessitant des connaissances préalables ?

    Pour s’inscrire à une unité de formation, il faut prouver que l’on en a les capacités nécessaires. Pour cela, on passe soit un test ou on présente « une attestation (*) » démontrant une expérience professionnelle ou une formation antérieure.

    Bon à savoir (*) : les établissements d'enseignement de promotion sociale sont autorisés à prendre en considération pour l'accès aux études, le cours et la sanction de celles-ci, les capacités acquises dans tout enseignement ou dans d'autres modes de formation y compris l'expérience professionnelle.

    Organise-t-on chaque année toutes les U.E. proposées ?

    Un établissement de promotion sociale n’est nullement tenu d’organiser toutes les unités existantes. En effet, une U.E. pourrait être organisée de manière cyclique et temporairement ne pas être disponible.

    Peut-on obtenir une dispense de pointage pour suivre une formation ?

    La formation doit être acceptée par le directeur du bureau du chômage. Celui-ci décide en prenant en considération votre âge, les études déjà suivies, vos aptitudes, votre passé professionnel, la durée de votre chômage, la nature de la formation et les possibilités qu’elle peut vous offrir sur le marché de l’emploi.

    Aucune dispense n’est en principe accordée lorsque le programme de formation n’atteint pas 20 heures en moyenne par semaine.

    Vous devez vous présenter à votre organisme de paiement avant le début de la formation et faire compléter un document par l’établissement. Ce document est rempli par le secrétariat dès que votre dossier d’inscription est en ordre.

    Peut-on obtenir une aide financière pour suivre des études en EPS ?

    L’enseignement de promotion sociale ne permet pas l’attribution d’une bourse d’études. Néanmoins, les étudiants âgés de moins de 25 ans conservent le bénéfice des allocations familiales s’ils suivent un minimum de périodes de cours par semaine. (Voir ci-après)

    Peut-on continuer à bénéficier des allocations familiales ?

    Les cours organisés dans le cadre de la promotion sociale permettent de continuer à bénéficier des allocations familiales.

    Pour le secondaire : suivre au moins 17 heures (cumulées le cas échéant entre plusieurs établissements. Une période de cours de 50 minutes est assimilée à 1 heure de cours par semaine.

    Pour le supérieur : être inscrit avant le 30 novembre pour au moins 27 crédits = allocations familiales durant toute l’année académique, après le 30 novembre et minimum 27 crédits  = allocations familiales à partir du mois qui suit l’inscription. La répartition des crédits par semestre n’a aucune importance pour l’octroi des allocations familiales.

    Remarques : les heures peuvent être cumulées dans un ou plusieurs établissements de niveau supérieur. Il peut s’agir de cours du soir comme de jour. Suivre les cours de manière régulière. En cas de combinaison d’enseignement supérieur et d’enseignement secondaire, au moins 17 heures de cours au total. Jusque l’âge de 25 ans

    Info : Le crédit est l’unité de mesure qui comprend non seulement les heures de cours mais aussi les heures d’études personnelles, les périodes d’examen, de stage et de préparation d’un mémoire. Si la formation n’est pas exprimée en crédit, il faut suivre au moins 13 heures de cours par semaine.

    Qu’est-ce que le congé-éducation payé (les crédits d’heures) ?

    Le congé-éducation payé est le droit des travailleurs à s’absenter de leur travail durant un certain nombre d’heures pour suivre des U.E. sans perdre de rémunération. Ce droit est réservé aux travailleurs du secteur privé.

    L’employeur ne paye pas votre inscription, mais vous obtenez des congés pour suivre votre formation, celui-ci ne peut refuser mais doit marquer son accord. L’employeur se fait rembourser après la formation. Le congé-éducation permet donc de suivre une formation «aux frais de l’Etat». Il faut suivre une formation d’au moins 32 heures par an.

    Qu'est-ce qu'un ECTS ?

    Les ECTS (European Credits Transfer System) permettent de mesurer une charge de travail centrée sur l’étudiant. Il ne s’agit donc pas de mesurer le nombre d’heures de cours mais la « part de vie » qu’un étudiant doit consacrer pour être en situation de réussite. Les ECTS prennent donc en compte les heures d’enseignement en présentiel mais également les heures nécessaires à l’étude, aux recherches personnelles, aux travaux individuels ou de groupes, etc.

    Le système a été développé par l'Union européenne dans le cadre du processus de Bologne et est d’application dans la plupart des pays européens.

    Qu’elle est la valeur d'un ECTS

    Un crédit (ECTS) correspond à 25 à 30 heures de travail (présence aux cours + travail personnel).

    Toute formation de bachelier doit obligatoirement contenir au minimum 180 ECTS. Concrètement, cela correspond à environ 60 ECTS par année d’études.