Tale Rose

    La "Table Rose" est un événement culinaire qui a pour but de soutenir l’ASBL "Octobre Rose" qui milite en faveur de la lutte et de la recherche contre le cancer du sein.

    Le 26 septembre dernier, plus de 1.400 convives se sont retrouvés à la table de chefs étoilés pour une soirée caritative d’exception à Tournai.

    Un événement hors normes auquel ont participé trois écoles de l’enseignement organisé par la Province de Hainaut. La mise en place et le service ont ainsi été réalisé entre autres par la section hôtellerie de l’IPES d’Ath et de l’enseignement de promotion sociale de Leuze tandis que la partie sommellerie était assurée par les étudiants de la promotion sociale secondaire de Mons-Borinage.

    Les élèves et étudiants, habitués au service, se sont réjouis de pouvoir prendre part à cet élan de solidarité. « Nous avons eu l’information assez tôt et très vite nous avons été briefés sur les différentes tâches à accomplir ainsi que la stratégie déployée afin d’être le plus efficace possible. Notre classe s’est ainsi occupée d’un panel de 350 invités, ce qui n’est pas rien ! Mais la cause en valait vraiment la peine. En tant que fille, le combat contre le cancer du sein m’interpelle », confie Laomi Tranchant, élève en 5e hôtellerie à l’IPES d’Ath.

    En cuisine, travailler aux côtés de chefs étoilés tels que Benoît Neusy, David Dufranne ou bien encore Eric Fernez restera gravé dans le parcours de ces apprenants. « C’est motivant de constater la confiance qui nous est octroyée, c’est enrichissant de rencontrer ces chefs qui se mettent au service de la cause, c’est aussi touchant de recevoir leurs conseils et de pouvoir profiter de leur expertise. Personnellement, je n’oublierai jamais ce jour », nous dit Baptiste Burlion, élève en 5e hôtellerie à l’IPES d’Ath.

    Une expérience plus que grandeur nature pour ces étudiants en sommellerie qui considèrent l’expérience comme une répétition générale de leur examen. « J’ai été enchantée lorsque j’ai appris que nous allions participer à cette soirée. Je suis passionnée par les vins et ici je suis servie tellement l’ampleur de la tâche est importante. Nous avons été préparés de manière précise pour pallier à tout problème. Déboucher et servir 800 bouteilles ce n’est pas rien mais c’est motivant, il faut veiller à la température, goûter et être à la hauteur », nous dira encore Emmanuelle Pottiez, étudiante en sommellerie à la promotion sociale secondaire de Mons-Borinage.

    Pour Rodolphe Quéhé, enseignant en sommellerie, participer à ce genre d’aventure est essentiel : « Je pense que les techniques étudiées en cours sont mises en application dans un contexte sensationnel. C’est une plus-value pour nos étudiants qui doivent se surpasser, les enjeux pédagogiques sont énormes dans ce genre d’expérience ».

    Impressionnant effectivement de découvrir la logistique déployée à Tournai Expo. Rien n’a été oublié pour faire de cette soirée une réussite. Professionnels, enseignants et public ont tout donné pour récolter le maximum de fonds pour soutenir ce combat contre la maladie.