Erasmus+ : de paysagiste à danseur

    Erasmus+ : de paysagiste à danseur

    Effervescence à l’Institut Provincial d’Enseignement Secondaire de Tournai. Ce n’est pas tous les jours que l’on accueille une pointure de la danse en ses murs. Le Portugais Pedro Prazeres a pris ses quartiers le temps d’une semaine dans la cité des cinq clochers. C'est dans le cadre du programme Erasmus + que la section danse de l’école a eu le privilège d’être encadrée par cet artiste aux multiples facettes, fraîchement arrivé du Portugal et en partance vers New-York, pour distiller son art.  


    Un plus pour ces jeunes apprenants de l'enseignement général : « Une rencontre exceptionnelle comme il en existe peu dans une vie. Nous avons appris à maîtriser nos gestes, être à l’écoute de notre cœur tout en laissant parler notre corps. Je n’oublierai jamais ces moments d’une rare intensité, un bagage certain pour ma formation et mon futur métier. Découvrir de nouvelles techniques, se confronter aux différences culturelles, j’ai beaucoup aimé », partage Luisa, élève en 6e année, qui rentre à peine d’une audition à Londres. 

     

     

    Le travail particulier de Pedro allie danse et paysagisme, sur une relation en parfaite symbiose de savoirs croisés. Logique lorsque l’on découvre qu’il est aussi architecte paysagiste de formation. Il tisse sa pratique artistique dans la relation entre le lieu, le sujet et l'oubli de soi. Pour lui, le paysage et la danse entrent en résonance à travers une approche sensorielle et intuitive.

    « Les élèves ont directement assimilé l’enseignement de Pedro. Pédagogiquement c’est une richesse inouïe que de pouvoir accueillir des artistes comme lui, ils sont directement rentrés dans sa trajectoire. Dès demain tout cela portera du fruit. Nous préparons actuellement un projet avec la Maison Losseau de Mons et nous pourrons déjà mettre à profit la technique de danse contact et d'improvisation vue avec Pedro », signale Xavier Gossuin, coordinateur de la section danse de l’IPES Tournai. 

    « Les objectifs du programme Erasmus+ sont clairs : au-delà des échanges professionnels, les élèves et les enseignants viennent chercher des compétences, des formations, de l’autonomie, de la responsabilité sans oublier les richesses culturelles. Nous sommes fiers de permettre de tels échanges au sein même de l'école mais aussi d'envoyer ces mêmes élèves à Rome prochainement pour approfondir leurs compétences chorégraphiques », précise Giuseppe Pitarello, Chargé de Mission Erasmus+.

    Une expérience intéressante, riche et constructive également pour Pedro. « En tant qu’expert invité, c’est un honneur pour moi que de pouvoir partager ma démarche artistique et mon univers avec ces élèves. Découvrir le leur aussi. L’idée était d’avoir un lieu de partage et d’échanges. Nous avons échangé nos connaissances. De paysagiste à danseur, le changement est particulier mais je mélange aujourd’hui les deux univers. Je suis aussi réalisateur. Les jeunes étaient passionnés, c’était très agréable. Mon art est particulier, varié. Partager culturellement et humainement reste ma priorité. J’ai beaucoup aimé cet enrichissement culturel ».