Bachelier en éco-solidarité, une nouveauté à l'Institut Lise Thiry

    Bachelier en éco-solidarité, une nouveauté à l'Institut Lise Thiry

    “When leaders act like teenagers, teenagers become leaders”

    dd small

     

    L’Institut Lise Thiry s’associe à six autres établissements académiques pour proposer dès la rentrée 2022, le bachelier en éco-solidarité. En phase avec son temps, ce cursus permet aux étudiants de devenir des professionnels jonglant entre les trois sphères du développement durable : sociale, écologique et économique.

     

    Un cursus innovant

    Nouveauté dans le paysage wallon de l’enseignement supérieur, le bachelier en éco-solidarité met en exergue la coopération notamment au niveau local dans l’optique d’un mieux-vivre au sein d’un environnement de bonne qualité et en bonne santé. Il relève d’une codiplomation inédite de l’Institut Lise Thiry avec la HEPH Condorcet, la HEH, l’EAFC des Hauts-Pays, l’EAFC Jean Meunier, l’IEPS de Colfontaine et l’IPEPS Seraing.

    Ces études novatrices suivent trois finalités spécifiques, à savoir la démocratie participative, la protection de l’environnement et l’inclusion des aspirations du personnel au projet d’une structure. Pour ce faire, elles sont divisées en cinq grands axes :

    • Écologique : acquisition de connaissances générales sur les écosystèmes et la biodiversité ;
    • Social: développement d’un certain discernement quant aux enjeux de l’action sociale et citoyenne, à la problématique des relations nord-sud et à la sensibilisation de manière globale ;
    • Économique: initiation aux aspects économiques, notamment alternatifs, appliqués à l’éco-solidarité avec un focus sur les nouveaux business models durables ;
    • Transversal: formation à la communication et à la gestion de projets ;
    • Des langues : pratique de l’anglais de niveau 3.

    L’organisation des cours entend aussi s’adapter au maximum aux publics visés par ce bachelier. En ce sens, un enseignement hybride est proposé : une partie en présentiel et une autre en distanciel. Aussi, les horaires sont agencés en soirée – du lundi au jeudi de 17h35 à 21h00 – avec un samedi sur trois de 9h00 à 16h00 à Namur. Pour accéder à ce bachelier, il faut être détenteur d’un Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur (CESS) ou réussir l’examen d’admission.

    Il faut savoir que le bachelier en éco-solidarité est particulièrement soutenu par Adélaïde Charlier, Coordinatrice francophone de Youth for Climate. D’après cette actrice incontournable de la conscientisation à l’urgence climatique, ce cursus permettra aux apprenants de récolter de nombreuses pistes d’engagement afin justement d’amener une solidarité écologique, actuellement manquante, dans tous les secteurs d’activités possibles. La finalité première de ce bachelier est donc bien de former des CRACS, c’est-à-dire des Citoyens (et même des professionnels) Responsables Actifs Critiques et Solidaires se mobilisant pour une société plus respectueuse de tous les êtres vivants.

    Grâce aux compétences et connaissances acquises durant ses trois ans d’études, le diplômé en éco-solidarité pourra mener des projets et missions grâce à une approche valorielle et multidisciplinaire. Il pourra travailler tant dans le secteur privé que dans les secteurs public et tiers qui rechercheront son sens de l’initiative, de la proactivité et des responsabilités. ONG, ASBL, entreprises et administrations pourront compter sur sa sensibilisation aux enjeux écologiques, politiques et sociétaux pour s’inscrire durablement dans le monde actuel.

    Typiquement, ce nouveau profil professionnel disposera de quatre fonctions à cumuler : communication, action sociale et citoyenne, intervention, action dans le processus de mutation sociétale et environnementale. La vision qu’il apportera sera donc de sortir de cette ère anthropocène où le monde est empreint de consumérisme. En ce sens, l’individu ainsi que la société ont une responsabilité afin de s’inscrire dans la bienfaisance.

    20.06.20.Pixabay_KHphotography.jpg

    Informations pratiques

    • Organisation en système modulaire ;
    • 180 ECTS applicable à l’enseignement supérieur de type court ;
    • 2170 périodes – une période correspond à cinquante minutes de cours – ;
    • Test d’anglais en début de formation ;
    • 339,00€/an sous réserve de modification imposées par la Fédération Wallonie-Bruxelles ;
      • Frais d’inscription entièrement gratuits pour les chômeurs complets indemnisés, les individus inscrits au CPAS et les personnes inscrites à l’AVIQ.

    20.06.20.Pixabay CJMM

    Grille de cours

    Techniques de gestion de l’information – niveau 1

    Information et communication professionnelles

    Stage orienté d’insertion professionnelle

    Fondements des sciences du vivant et de la terre

    Notions d’économie appliquées à l’éco-solidarité

    Histoire et politique sociales – Approches sociologique et anthropologique

    Connaissances institutionnelles

    Ethique et déontologie appliquées à l’éco-solidarité

    Principes de gestion des ressources humaines

    Eléments de statistique

    Recherche, traitement et validation de l’information

    Approches géopolitiques appliquées à l’action sociale et à la solidarité

    Problèmes environnementaux et technologie appliquée à l’éco-solidarité

    Economie alternative appliquée à l’éco-solidarité

    Approches sociopolitiques appliquées à l’éco-solidarité

    Défis sociétaux et innovations sociales appliquées à l’éco-solidarité

    Stage d’intégration professionnelle

    Activités professionnelles de formation

    Gestion de projets éco-solidaires

    Langue en situation appliquée à l’enseignement supérieur – UE 1

    Langue en situation appliquée à l’enseignement supérieur – UE 2

    Langue en situation appliquée à l’enseignement supérieur – UE 3

    Langue en situation appliquée à l’enseignement supérieur – UE 4

    Langue en situation appliquée à l’enseignement supérieur – UE 5

    Epreuve intégrée

     

    Intéressé.e par ce cursus ?

    Préinscriptions par ici !

    Vous désirez simplement connaître les actualités de l'Institut Lise Thiry ? Suivez-nous...