450 biberons en 10 jours et des tonnes de câlins. La Chèvrerie pédagogique de la Gade grandit !

    450 biberons en 10 jours et des tonnes de câlins. La Chèvrerie pédagogique de la Gade grandit !

     

    Il s'est formé au Carah à Ath. Beau parcours professionnel! Sébastien Duez sort aussi de l'Athénée provincial de Morlanwelz. Cet architecte s'est formé au Centre pour l'Agronomie et l'Agro-industrie de la Province du Hainaut, le Carah à Ath. Aujourd'hui avec sa compagne Audrey, il développe une Chèvrerie pédagogique à Carnières.

    Double opération solidarité et séduction réussie! Des dizaines de séances de biberonnages ont été ouvertes aux enfants et familles de la région, le mois dernier à la Chèvrerie de la Gade.

    "On a appris que la chèvre béguète, bêle et chevrote. Qu'elle a une pupille horizontale et rectangulaire qui lui permet de voir les prédateurs de loin. On a pu prendre la chevrette sur nos genoux et lui donner le biberon". Les témoignages positifs défilent sur la page facebook de la Chèvrerie pédagogique de la Gade à Carnières.

    Un bel élan de solidarité

    "C'est l'idée qu'on a trouvée pour avoir un coup de main pour nourrir nos 15 nouvelles chevrettes Saanen au biberon. C'est du boulot! On a pu compter sur beaucoup de gens bienveillants. Maintenant on sait qu'on va pouvoir fabriquer du fromage l'an prochain", explique Sébastien.

    Lui et Audrey sont tous deux enfants du pays. Sébastien a fait ses secondaires à l'APMW. Les amateurs du folklore connaissent Audrey pour avoir réalisé l’affiche du dernier carnaval de Mont-Sainte-Aldegonde. Les jeunes gens se sont rencontrés pendant leurs études d'architectures. Ils sont devenus les nouveaux propriétaires de la «Chèvrerie la Gade», une petite ferme atypique à Carnières, qu'ils ont ravivée et où ils vivent avec leurs enfants.

    Des stages, du fromage...

    Pendant le confinement, ils ont eu cette idée un peu folle de développer leur projet un peu fou qui marche déjà du tonnerre. Au printemps 2021, Sébastien s'est formé en élevage ovin/caprin et à la fabrication du fromage au Centre pour l'Agronomie et l'Agro-industrie de la Province du Hainaut, le Carah à Ath, qui dispose notamment d'une ferme pédagogique et expérimentale. Il a réalisé un stage à la ferme du Planois d’Hennuyères.

    "On vient d'avoir 150 visiteurs en 10 jours, à peu près 200 litres de lait distribués soit l'équivalent de 450 biberons donnés. L' an prochain, il devrait y avoir du fromage à cette période. Du poulet et du porc fin de cet été. Des fruits dans quelques années ("Nous devons encore planter les arbres..."), des produits éthiques, l’accueil de classes et de publics fragilisés et des anniversaires pour les "kids". Et pour l'heure, nous finalisons les stages de printemps. Il ne reste qu'une place", détaille Audrey.

    Outre les chèvres, c’est toute une variété d’animaux de ferme qui seront bientôt de retour : poules, cochons, canards, lapins et ânes (on a déjà Chocolat et Pom). Les animaux d’élevage, la production alimentaire, mais aussi la faune et la flore environnante, servent de support à l'activité pédagogique.

    La chèvrerie porte le nom de la rue où elle est située : la rue de la Gade, qui se prononce presque comme le mot wallon «gâte». Une gâte, c’est une chèvre en wallon... Mais ici à Carnières, il y a surtout Noiraude (qui n'est pas la vache hypocondriaque des chroniques de Jean-Louis Fournier), il y a aussi Roquette, et Eusèbe, le bouc, et leurs petits. Une quinzaine de nouvelles chevrettes aussi. Bientôt, elles formeront un troupeau. Audrey et Sébastien proposeront bientôt au public de les parrainer et de choisir leurs noms. Parce qu’ici, c’est de l’amour qu’on donne et beaucoup de soins.

     

     

    Infos :

     

    Audrey Desomberg et Sébastien Duez

    Rue de la Gade, 75

    7141 Carnières

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    www.chevreriedelagade.be

    https://www.facebook.com/Ch%C3%A8vrerie-de-la-Gade-100208832388905/