La culture comme clef de réinsertion ?

    IMG 3747

    Jusqu'au 9 décembre prochain, une dizaine de jeunes âgés de 18 à 24 ans émargeants aux CPAS ont l'opportunité de participer au projet CLICC - Clefs pour une Insertion Culturelle et Créative.

    Ce projet pilote est né d'un partenariat entre Hainaut Enseignement et Hainaut Culture-Tourisme dans le but d'aider les jeunes en décrochage scolaire à retrouver un chemin de vie. En finançant ce projet pour la Wallonie, le Fonds Social Européen mise sur les métiers de la culture, un secteur d'avenir très diversifié, pour redonner le goût du travail à ces jeunes.

    Durant deux semaines, ces jeunes stagiaires ont la possibilité de participer à plusieurs activités. Parmi celles-ci, un coaching individuel afin de faire le point sur "ce qui les bloque" et leurs motivations intrinsèques. Par ailleurs, ils établiront des contacts avec le monde du travail grâce à des visites culturelles (au BPS22 ou au CCRC, par exemple) ainsi que des animations artistiques afin qu'ils puissent s'exprimer autrement que par des mots (djembé, photographie, art plastique, création de masques, théâtre et improvisation...). 

    C'est dans cette optique que le 29 décembre dernier, un speed-dating était organisé pour que les jeunes en décrochage scolaire puissent rencontrer des professionnels du secteur de la culture. Des professionnels volontaires sont venus répondre à leurs questions et leur parler de leur métier: régisseur, bibliothécaire, comédien, dirigeant d'un centre culturel, animateur... "Je trouve que ce projet est très intéressant car il mène les jeunes dans des domaines porteurs d'emploi. Il montre que la culture n'est pas uniquement dédiée aux élites", nous indique Michael Gits, régisseur général au Centre Culturel Régional du Centre de la Louvière.

    La soirée de clôture du vendredi 9 décembre aura lieu à la Salle ADAMO du Bois-du-Luc. Au travers d'une mise en situation réelle, les jeunes présenteront leurs acquis et leur motivation pour l'avenir dans une entreprise culturelle. 

    La principale difficulté de CLICC, selon Nadine Joelants, directrice du projet et responsable de CAPP-Hainaut, était de trouver des jeunes intéressés. "Pour toucher ce public cible bien spécifique, nous sommes passés par l'aide des CPAS, des ASBL et des assistants sociaux en organisant des séances d'informations".

    L'objectif final de CLICC est que les jeunes imaginent un projet de vie, décrochent un stage en entreprise, un emploi ou entament un processus de formation. Il s'agit de donner une étincelle de vie à des jeunes au passé parfois difficile en leur fournissant écoute et accompagnement adaptés.

    CLICC sera mené sur une période de deux ans. Un nouveau groupe aura la possibilité d'y participer. Les participants de cette première "promotion" bénéficieront d'un suivi de leur évolution professionnelle après trois et six mois afin de refaire le point.

     

    Plus d'infos:

    https://www.facebook.com/CLICC