Carrelage

    Carreleur

     

    Activités

     

    Le carreleur pose des revêtements de carreaux en tant qu’éléments de décoration. Il exécute un travail de finition sur les façades, dans les salles de bains, les cuisines.

    Le carreleur effectue d’abord un relevé très précis de l’ouvrage. Il se charge de préparer son support ; de le mettre de niveau si nécessaire. Il prépare et découpe ses carreaux sur mesure. Il trace les repères qui permettront leur bon alignement. Il carle de manière traditionnelle (lit de mortier ou sable stabilisé) ou il utilise de la colle ou du ciment colle.

    Il ajuste ses carrelages rendant le tout homogène, esthétique et très résistant. Après avoir laissé sécher sa pose, il fait les joints de mortier avec une spatule. Le travail final consiste à nettoyer ou poncer le carrelage pour lui rendre tout son éclat.

     

     

    Conditions de travail

     

    Il intervient après le gros-œuvre en travail de finition.

    Le carreleur est un créatif capable de faire des propositions de recouvrement et s’adapter au style de vie et au choix du maître d’œuvre.

    Il intervient sur des chantiers neuf ou de rénovation. Il exerce souvent seul tout en coordonnant ses activités avec les peintres, les électriciens, les menuisiers de manière à ne pas bloquer le chantier. Il est flexible selon des impératifs de délais.

    Les chantiers sont parfois éloignés et les déplacements conséquents. Il est souvent dans des positions inconfortables, à genoux, à l’échelle, sur des échafaudages. Il peut travailler en extérieur à la couverture de salle de bain, de cuisine, de terrasse, de piscine, de décors urbains.

     

     

     

     

     

    Qualités requises

     

    Il fait preuve de créativité pour harmoniser les formes et les couleurs en s’adaptant au style de vie et au goût de ses clients. Il applique des techniques de dessin décoratif. Il trace et lit des plans avec précision.

    Les carreaux sont posés en harmonisant les formes et les couleurs. Il manipule des matériaux plus ou moins lourds ou cassants comme le grès, la céramique, le marbre, la porcelaine, l’ardoise, la faïence, la pierre naturelle.

    Il doit être capable d’effectuer des relevés très précis de l'ouvrage afin de proposer une ébauche du travail fini et calculer les coûts de ses métrés.

    Il possède une formation de base en maçonnerie pour préparer de petites surfaces avec chapes de ciment ou mortier de pose. Il maîtrise ses matériaux et les procédés (découpes, joints, enduits, pose).

    Il est patient et travaille avec soin.