L'EDF Mons devrait déménager dans les prochaines années

    L'EDF Mons devrait déménager dans les prochaines années

    Bientôt un pôle scolaire provincial sur le site des Grands Prés, derrière la gare de Mons ? Le Collège a en tout cas marqué son intention de mettre en œuvre ce projet, avec comme ancrage pédagogique l’Ecole du Futur qui déménagerait donc sur ce nouveau site. Une philosophie parfaitement en phase avec le tronc commun exigé par le Pacte d’Excellence. Le Député en charge de l’Enseignement, Pascal Lafosse, en a révélé lundi les grandes lignes lors d’une visio-conférence.

    « L’école du Futur de Mons est beaucoup trop à l’étroit dans ses locaux actuels, rue des Estampes. Nous avons un peu moins de 500 étudiants et nous devons refuser des inscriptions faute de place. Il y a pourtant une forte demande pour ce type de pédagogie ». C’est par ces mots que Pascal Lafosse a débuté sa visio-conférence, confinement oblige. Un constat qui a amené le Collège provincial à chercher des solutions nouvelles pour l’établissement scolaire mais avec une volonté ambitieuse, celle de créer un véritable pôle d’enseignement complet « Autour des nouveaux bâtiments de l’Ecole du Futur et de classes modulables qui permettraient d’accueillir jusqu’à 850 élèves, nous souhaitons créer une école fondamentale de 250 élèves dans le même esprit pédagogique, ainsi qu’une crèche. Celle-ci serait le fruit d’un partenariat public-privé ». L’espace encore disponible à l’arrière de la gare de Mons conviendrait parfaitement au projet, notamment en termes d’accès aux transports en commun. Les pourparlers pour l’acquisition des terrains, actuellement propriété de la Société Wallonne de Logement, sont en cours. La Ville de Mons a marqué son accord de principe ainsi que les Ministres Daerden (Budget) et Désir (Enseignement obligatoire) qui pourraient activer des mécanismes de subsides pour soutenir ce projet évalué à environ 15 millions €. « La vente des bâtiments actuels de l’Ecole du Futur permettra aussi de faire baisser la note finale, souligne Pascal Lafosse. C’est une ville nouvelle qui naît actuellement derrière la gare de Mons et aucune infrasctructure scolaire n’y est encore implantée pour le moment. Il y aura plus de parking et des outils numériques adaptés seront mis à disposition des professeurs et des élèves. Avec ce projet de pôle scolaire, nous répondons à l’exigence d’un tronc commun exprimée dans le Pacte d’Excellence. Nous espérons le voir sortir de terre d’ici 2024-2025 ».