Un virus à l'école???

    Un virus à l'école???

    Des élèves malades, des bribes d'info qui filtrent, des élèves qui témoignent, des parents qui s'expriment sur les réseaux sociaux, et le chronomètre qui tourne avant bouclage et publication.... mais que s'est-il réellement passé au sein de cette école ?

    La classe de 2e de Françoise Debaty s'est muée en comité rédactionnel et a remonté la piste des informations plus ou moins fiables mises sur son chemin par Action Médias Jeunes, les temps d'une "classe investigation". Ils ont été mis face aux réalités, défis et enjeux des vrais journalistes quand ceux-ci doivent rédiger un article sur un incident. A charge des élèves de choisir leurs sources parmi l'éventail proposé, d'en évaluer la fiabilité et d'en retirer de quoi informer le plus jutement, clairement et objectivement possible la population.

    275726338 484106776548939 4891696520165826640 nUne rencontre-vérité avec les médias ! "A cet âge, les élèves ont beaucoup d'a priori sur la presse, ils s'y intéressent peu car considèrent que c'est un affaire d'adultes", explique Françoise Debaty. Ici, ils se sont rendus compte que certaines infos pouvaient les toucher. "Ils ont compris qu'il y avait différents types d'informations, que les articles relatifs au même sujet pouvaient être très différents selon le traitement de l'information, que certaines sources sont plus intéressantes et fiables que d'autres..."

    Embarqués dans une enquête relative à des élèves tombés malades dans une école, les élèves se sont pris au jeu et ont eu à coeur de ne pas raconter n'importe quoi. "Ce qui n'est pas si facile... surtout avec les impératifs de timing, qui reflètent bien les réalités du métier et la difficulté de faire bien quand il faut faire vite".

    Une expérience qui ouvrira au débat en classe après Pâques : le debriefing de l'animation s'annonce animé et marquera le début d'une nouvelle aventure médiatique avec la Radio d'Ecole en Hainaut. L'animation étant une d'ailleurs une opportunité offerte par le Mundaneum et le Club de la Presse du Hainaut dans le cadre de leur projet "On n'a que l'information qu'on se donne", en collaboration avec la Radio.