Gisèle Flachs, passeuse de mémoire

    Gisèle Flachs, recapée de la Shoah, est venue à l'IESPP Mons, rencontrer les élèves engagés dans le projet mémoriel de Nadège Vandamme et Adélaïde Sanok.

    Une rencontre émaillée de moments vrais, forts, choquants et émouvants.
     
    La légitimité de facto du témoignage direct d'une rescapée de la Shoah, le fait de pouvoir échanger avec elle, a permis une compréhension et une empathie plus grandes, c'est certain.
     
    Sélectionner l'un ou l'autre de ces moments est difficile mais l'équipe et les élèves souhaitaient en partager avec vous... en voici donc 2 parmi tant d'autres...
     
     
    Au-delà de son témoignage sur un passé à la fois si proche et déjà si lointain pour de jeunes gens nés après 2000, Gisèle Flachs souhaite, en parcourant les écoles, sensibiliser les élèves aux risques encore présents aujourd'hui, de glisser dans la peur, la haine de l'autre, la stigmatisation. D'ailleurs, son histoire résonnait étrangement d'accents communs au parcours d'Asma, élève d'origine syrienne. Elles ont été présentées l'une à l'autre et l'on a pu voir qu'elles avaizent aussi en commun une rage de vivre et un positivisme à toute épreuve !
     
    "Mammy Gisèle", comme la surnomment les élèves, c'est aussi une Dame de Coeur, qui a retrouvé avec plaisir les élèves de la Team Prévention Nursing rencontrée voici deux ans, et a donné toute son affection aux actuels élèves de 4e TQ sciences sociales. Une séquence de pure émotion.
     
    Les élèves ont effectué cette année tout un travail sur les stéréotypes et préjugés, la propagande, la mémoire... à suivre au fil de ces actualités.