AIDE SOIGNANT NOUVELLE RÉGLEMENTATION FORMATION TOURNAI LEUZE

    BOUTON IPEPS INSTAGRAM

    attention

     (Sous toute réserve et sans aucune reconnaissance préjudiciable)

    Suite  à  la  parution de l'AR du 18 mars 19

    les aides-soignants se voient déléguer de nouveaux actes infirmiers.

     

    CONSULTEZ NOS HORAIRES PROVISOIRES DANS L'ONGLET HORAIRE 19-20 SECONDAIRE

     

    IMG 6156

     

    L’élargissement de la liste de ces actes infirmiers délégués va entrainer une obligation de formation complémentaire (180 périodes) pour un grand nombre de personnes :

    • Toutes les personnes (Enseignement de Plein Exercice – Enseignement de Promotion Sociale) qui sortiront d’une formation initiale à partir du 1er septembre 2019 ;
    • Toutes les personnes qui sont déjà à l’emploi et qui souhaitent garder une employabilité complète ;
    • Toutes les personnes demandeuses d’emploi possédant un accès à la profession ;

    IMG 6160Cette formation complémentaire se composera de 2 unités d'enseignement. 

    >>> Une UE Théorique (90 périodes) reprenant plusieurs activités d’enseignement :

    - déontologie ;

    - pharmacologie ;

    - premier secours ;

    - activités infirmières déléguées.

    >>> Une UE Stage (90 périodes) reprenant le stage et de la pratique réflexive.

     

    Renseignez-Vous

    (069 25 37 32 - 069 67 21 26)

    PIC AS

      

    Pour rappel, depuis 2006 les infirmiers peuvent déléguer 18 activités aux aides-soignants, ceux-ci n’ont aucune autonomie légale, les infirmiers sont censés contrôler la bonne réalisation de chaque activité déléguée et en assurent la responsabilité.

    Que prévoit l’AR du 27/02/2019 publié ce 18 mars ?

    Cet AR du 27/02/2019 rappelle que tout infirmier est censé évaluer préalablement l’état de santé du patient avant de décider quels actes peuvent éventuellement être délégués en toute sécurité.

    L’AR ne supprime pas les conditions également prévues dans l’AR du 12/01/2006 : obligation pour l’infirmier de contrôler la qualité des prestations déléguées, et pour l’aide-soignant de travailler dans le cadre d’une équipe infirmière structurée.

    Ensuite cet AR vient ajouter dans celui de 2006 une liste d’actes supplémentaires et des conditions pour pouvoir les exécuter :

    • Les anciens aides-soignants (visa avant 01/09/2019) peuvent se voir déléguer 5 nouvelles activités, à condition de suivre une formation complémentaire.
    • Les futurs aides-soignants (nouveau programme d’études de base après le 01/09/2019) pourront tous se voir déléguer 5 nouvelles activités par les infirmiers.

    Quelles sont ces « nouvelles » activités ?

    1. La mesure de paramètres relatifs aux fonctions biologiques, y compris la glycémie capillaire;
    2. L’administration de médicaments non-stupéfiants par les voies suivantes : orale/inhalation, rectale, gouttes ophtalmiques et auriculaires, percutanée (patch/pommade), et héparine fractionnée sous-cutanée;
    3. Alimentation et hydratation orale;
    4. Enlèvement manuel de fécalomes;
    5. Application de bandages et bas pour affections veineuses. ( ! pas les soins de plaies)

    Ce qu’il faut bien comprendre :

    • Les conditions d’exercice et les actes autorisés dans l’AR de 2006 restent inchangés, il s’agit d’un surplus lui-même conditionné à une nouvelle formation.
    • Les anciens aides-soignants qui ne suivent pas la nouvelle formation complémentaire ne peuvent pas se voir déléguer ces nouveaux actes. L’aide-soignant qui n’aura pas suivi la formation et accepterait de nouveaux actes s’expose à des poursuites pénales, tout comme l’infirmier et/ou l’employeur qui le solliciterait.
    • Les anciens aides-soignants qui suivront la nouvelle formation complémentaire ne recevront pas un visa supplémentaire ou un document de l’état, ils ne porteront pas de titre distinctif… chaque employeur, chaque infirmier même, devra s’assurer lui-même si tel ou tel aide-soignant appartient à la première ou à la deuxième catégorie (sur base de l’attestation de réussite de formation).

    BOUTON IPEPS INSTAGRAM