Classe inversée : un enseignement libéré !

    Classe inversée : un enseignement libéré !

    L’Institut Provincial Supérieur Industriel de promotion sociale (ISI PS) de Charleroi met en place cette méthode au succès grandissant basée sur une idée très simple : le temps de classe serait mieux utilisé si on s’en servait pour interagir et travailler ensemble.
    Les étudiants recevront des cours sous forme de ressources en ligne (en général des vidéos) qu’ils pourront exploiter chez eux, et ce qui était auparavant fait à la maison pourra désormais être fait en classe, d’où l’idée de classe “inversée”.
    Il y a deux ans, l'école a répondu à un appel à projet de la Fédération Wallonie Bruxelles dont le Centre de ressource pédagogique accompagne les enseignants dans la production et l’utilisation de ressources techno-pédagogiques. "On devait réaliser des modules de cours en e-learning. Nous avons rentré un dossier et nous avons eu de la chance ; il y a eu 80 lauréats dans toute la Wallonie dont nous en Hainaut. C’est la première fois qu'une école de promotion sociale participait à ce type de projet", explique Emmanuel Raucy, enseignant à l'ISI PS.


    Un professeur enthousiaste !
    Ingénieur en électronique, cet enseignant donne des cours orientés électroniques pour le Bachelier et le Master en électromécanique. "Dès  l'enfance, j'ai joué avec les outils graphiques multimédias dans l'entreprise familiale. J'ai aussi un parcours dans l'audiovisuel. Je travaille aussi dans une entreprise d'ingénierie qui développe des solutions pédagogiques dans le ferroviaire ( simulation e-learning). Comme je sais concevoir des contenus, je me suis lancé dans ce projet pédagogique avec ma petite casquette de concepteur e-learning."
    Il a pu compter sur l'aide de la Cellule e-Learning de Hainaut Enseignement pour réaliser le projet. C'est un service d'appui à la conception de cours en ligne, de conseil en stratégie pédagogique et d'accompagnement de l'enseignant qui souhaite produire des dispositifs d'apprentissage avec le numérique. "J'ai eu une super collaboration avec cette cellule.  J'ai également fait appel à mon entourage pour la réalisation des capsules vidéos. Actuellement, on a quatre périodes de cours réalisées. Grâce à cette méthode complémentaire, les apprenants, qui souvent travaillent la journée, peuvent suivre des modules, ils peuvent mieux s'accrocher à leur formation. C'est une valeur ajoutée pour eux mais aussi pour l'école. Prochainement, le Centre de ressource pédagogique va lancer les modules sur la plate-forme de la Province. On est dans un processus de tests et de corrections. Le but est de présenter au moins un cours complet pour la rentrée de 2021. Depuis un an, j'ai recherché du contenu multimédias, j'en ai aussi réalisé. Maintenant, il faut tout mettre en musique" explique ce prof passionné qui ne compte pas ses heures !


    Infos : https://www.etudierenhainaut.be/isips-charleroi.html