Des valeurs humanistes

    Des valeurs humanistes

    Pour symboliser ses valeurs, l’IPSMa ps (Institut Provincial Supérieur des Sciences sociales et Pédagogiques de promotion sociale) de Charleroi se sépare de cet acronyme nébuleux. Il prend pour nom une célèbre scientifique belge engagée dans l'humanisme et la médecine sociale : Institut Provincial Lise Thiry.

    "Notre pouvoir organisateur avait demandé à certains des ses établissements scolaires de mener une réflexion sur la pertinence de l’appellation et, éventuellement, d’en modifier les noms en ayant recours, entre autres, aux noms de personnages célèbres", explique Yves Paquet, directeur adjoint.
    Après discussion avec le personnel, nous avons décidé changer de nom. On avait tendance à nous confondre avec l’Ipsma de Marcinelle, lui-même devenu Condorcet. De plus, on voulait donner du sens. L’idée de choisir une personnalité féminine emblématique telle que Rosa Parks, Marie Curie, s’est imposée. Après avoir débattu ensemble, on s’est accordé sur une personnalité scientifique belge engagée dans le féminisme et la médecine sociale : Lise Thiry. Nous étions motivés par plusieurs raisons : elle est belge, médecin et nous avons un département paramédical. Elle s’est engagée politiquement, elle a lutté pout le droit des femmes, contre les inégalités. Elle a défendu des valeurs sociales et a soutenu les personnes immigrées."
    En adéquation avec les formations !

    L'Institut Provincial Lise Thiry, enseignement de promotion sociale, propose des formations dans les domaines pédagogique, social et paramédical. "La bienveillance, l’ouverture, l’humanisme, la progression, sont des valeurs qui tiennent particulièrement à cœur l’enseignement provincial. C’est dans la carrière et l’engagement de Madame Lise Thiry que nous retrouvons nos valeurs. Nous sommes heureux qu’elle ait accepté que notre école porte son nom."

    Lise Thiry est l’une des premières femmes belges diplômée médecin en 1946. Elle devient chercheuse à l’Institut Pasteur de Bruxelles et participe à la création du service de virologie. Professeure à l’Université Libre de Bruxelles, elle collabore à la mise au point d’un système de dépistage du virus du HIV en 1985 et est élue femme de l’année. Personnalité humaniste et progressiste, Lise Thiry défend le droit des femmes à l’avortement. Elle est active dans le cadre d’une médecine sociale. Elle apporte son soutien aux victimes du Sida. Militante pour les droits humains, elle s’engage pour la cause des réfugiés et des demandeurs d’asile. Elle a été notamment la marraine de la demandeuse d’asile Semira Adamu.