Des fleurs pour le Sénat

    Déco florale APJA Fête Roi

     

    L’enseignement provincial est régulièrement sollicité par les instances du pays. Mi-novembre, c’était au tour de l’Athénée provincial Jean d’Avesnes de prendre le relais. L’enjeu, de taille, la décoration florale du Sénat à l’occasion de la Fête du Roi. Un projet d’envergure qui a réjoui tant les élèves que les enseignants de la section horticulture.


    Malgré la solicitation tardive de l’hémicycle, la mission a été accomplie avec succès. Tout a commencé par une longue préparation en amont. Le chef d’atelier de l’établissement s’est rendu avec ses collègues pour une pré-visite afin d’évaluer les besoins. Inutile de préciser que visiter les coulisses d’un tel lieu ne se fait pas tous les jours. La rencontre avec le protocole a ainsi permis de cerner les attentes.

    “Une expérience extraordinaire, motivante et surprenante. Lorsque nous avons parlé de ce projet en classe nous avons d’abord constaté la timidité des élèves, leur surprise aussi mais dès que nous avons abordé le sujet côté pratique, c’est la joie et l’émerveillement sur les visages qui a pris place. Ils ont directement pris goût à cette aventure et se sont mis rapidement au travail”, nous confie Céline Danloy, enseignante en horticulture.

     

    Une véritable immersion professionnelle pour les apprenants

    Le vert et le blanc ont été choisis pour donner vie au lieu. Et le pari est réussi, boules de fleurs, gerbes, bouquets, garniture de tables, montage floraux ont ainsi été confectionnés par les élèves, directement sur place. Une lourde tâche tant l’endroit est imposant par son volume. Ce n’est pas cette grandeur qui a fait reculer nos apprenants. “C’est prenant, il faut faire preuve de dextérité, de rapidité, de soin et d’attention tout en respectant la beauté de ces magnifiques salles et couloirs. Je suis heureux et fier de participer à l’aventure, c’est géant”, nous dira Louis Robert, élève de la section horticole.

    “C’est un plus pour l’expérience de nos élèves, une plus value pédagogique inestimable et forcément un souvenir impérissable, je suis heureux du déroulement des opérations, chacun se donne à fond” insistera Vincent Fourneaux, Chef d’Atelier de l’école d’horticulture de l’Athénée provincial Jean d’Avesnes de Mons.

     

    Côté protocole, c’est aussi la satisfaction

    “Il ya du talent chez ces jeunes, l’idée de supsendre de magnifiques sphères garnies de fleurs blanches nous a séduits. Nous sentons beaucoup de motivation et de respect chez ces jeunes. Les montages qui ornent les escaliers ainsi que le bureau d’accueil illuminent les travées”, confiera encore Léon Tombale, en charge du protocle au Sénat.

     

    La journée est longue, très longue, elle a débuté sur le coup de six heures pour les élèves et ceux qui les encadrent mais le résultat est spectaculaire. La récompense est grande, le Sénat a littéralement repris des couleurs, lui qui voit passer tant de personnalités depuis la pose de sa première pierre en 1779. Les élèves auront eu l’occasion de participer à la cérémonie du 15 novembre en l’honneur du souverain. Point d’orgue pour l’équipe, c’est Flavio Zannini, élève en horticulture qui a eu l’honneur de remttetre le bouquet, spécialement réalisé pour l’occasion, à la Princesse Astrid. « C’est incroyable ! Lorsque j’ai appris que c’était moi qui avait été choisi, j’étais bouleversé, j’ai eu du mal à réaliser, pourquoi moi ? Et finalement tout s’est bien passé, nous avons travaillé dur pour que tout soit superbe, je remercie l’école qui nous a permis de vivre ça, je suis fier ».

    En ce qui concerne les réalisations, nul doute qu’elles éblouiront encore quelques jours les yeux des habitués des lieux.