CEFACCROCHE

    cefaccroche 01

     

    Le CEFA de l’IETS situé à Farciennes est impliqué dans le projet "CEFACCROCHE" qui prévoit une série d’activités organisées autour de quatre thématiques. Celles-ci nécessitent d’être traitées autant au sein des CEFA qu’au sein des entreprises accueillant les apprenants et ce, de manière coordonnée sur les deux lieux d’apprentissage des jeunes. Le projet doit permettre d’avoir un réel impact sur l’amélioration du taux d’accrochage scolaire et d’obtention d’une certification dans l’enseignement en alternance. C'est grâce au financement de l'Agence Fonds Social Européen que l'engagement de personnel supplémentaire, en faveur du projet, est rendu possible.

    L'accueil

    • Au niveau des CEFA :

    L’accueil lors de l’inscription des jeunes sera amélioré. Il s’agira de s’assurer de leur bonne orientation professionnelle et de les aider dans leur choix de vie, en collaboration avec les centres CPMS.

    • Au niveau des entreprises :

    L’accueil du jeune à l’entrée en entreprise sera travaillé. Il est impératif qu’au niveau de l’entreprise, un contexte d’accueil spécifique soit systématiquement mis en place ou renforcé.

    La lutte contre les ruptures

    • Au sein des CEFA :

    Les suivis de cohorte réalisés pendant la programmation FSE 2007-2013 montrent l’existence d’un décrochage précoce en alternance : beaucoup d’abandons ont lieu au cours de la première année de formation. Les raisons en sont multiples : raisons familiales, sociales, économiques, médicales, psychologiques… Il n’empêche que les jeunes qui abandonnent risquent de rejoindre le noyau dur des NEETs ("Not in Education, Employment or Training" ou "pas dans l'éducation, l'emploi ou la formation") à brève échéance. Un effort particulier doit être fait dans les CEFA pour identifier les premiers signaux d’alerte du décrochage et entamer un suivi personnalisé du jeune concerné au plus tôt. La mise en place d’un dispositif interne d’accrochage scolaire au sein des CEFA sera encouragée dans ce projet. Le CEFA saisira les opportunités de s’entourer de partenaires extérieurs qui pourront, en fonction des besoins, lui apporter des ressources supplémentaires (AMO, CPAS, ASBL, équipes mobiles, médiateurs scolaires…). De même, l’implication des parents devra être renforcée

    • Au sein des entreprises :

    Le projet visera à impliquer les entreprises pour motiver les jeunes à suivre les cours de formation générale pour lesquels la motivation est moindre. L’entreprise peut par exemple, montrer au jeune en quoi ces cours sont indispensables à sa formation. Les accompagnateurs et les tuteurs collaboreront afin de réagir rapidement lors de constats de problèmes dans l’adaptation en entreprise.

    L’acquisition des compétences

    • Au sein des CEFA :

    L’objectif de l’enseignement en alternance est bien entendu l’insertion socio-professionnelle. Celle-ci est grandement facilitée par l’obtention des certificats d’étude et des certificats de qualification. Il est donc essentiel que les jeunes quittent le CEFA avec ces certificats.

    • Au sein des CEFA et des entreprises :

    Un travail sera fait au niveau de l’acquisition des compétences sociales (adaptabilité, respect des autres et des horaires, capacité à travailler en équipe…) nécessaires à une bonne insertion en entreprise et sur le marché du travail. Enfin, une meilleure visibilité et valorisation des compétences et expériences du jeune sera promue à travers la mise en place d’un portefeuille de compétences (sur base d'un portfolio et d'une CPU - Certification Par Unités -) reprenant les savoirs, savoir-faire et savoir être acquis par le jeune.

    L’insertion professionnelle

    Si le but de l’alternance est l’insertion socio-professionnelle, peu d’attention a été portée jusqu’ici à cette insertion à la sortie. Pour valoriser davantage les actions réalisées à ce sujet au sein des CEFA, il est indispensable de recueillir les données statistiques pour vérifier que les jeunes diplômés en alternance se retrouvent bien dans l’emploi, trois ou six mois plus tard (ou sont inscrits comme demandeurs d’emploi ou suivent une formation complémentaire).

     

    FSE_Signature.Officielle.1.jpg