Maçon(ne)

    Maçon 25145093

    Le métier

    Le (la) maçon(ne) est chargé(e) d'une partie des travaux de gros oeuvre d'un bâtiment. Son terrain d'activité s'étend de la nouvelle construction à la rénovation, de la transformation de bâtiments et ouvrages d'art existants. Sa tâche principale consiste à transformer une pile de briques en un mur maçonné, à l'aide de mortier.

    Il (elle) construit également les fondations. Il (elle) place des encadrements de portes de fenêtres, des seuils, des poutres, des lintaux, des dalles en béton, des hourdis... Il (elle) est aussi qualifié(e) pour le raccordement des égouts et des citernes. C'est également lui (elle) qui monte les échafaudages, qui étançonne murs et tranchées. Il (elle) peut être chargé(e) des travaux de maçonnerie décorative et du montage d'éléments de consctruction préfabriqués.

    Il (elle) intervient également dans la rénovation et la restauration de bâtiments. Il (elle) peut être appelé(e) au placement de matériaux d'isolation, à l'exécution de travaux d'étanchéité.

    Le secteur de la construction est essentiellement composé de petites et moyennes entreprises. Elles adoptent une organisation du travail en fonction de l'importance et de la spécificité des travaux entrepris. Elles emploient du personnel pour les réalisations d'infrasctructure en gros oeuvre présentant un caractère polyvalent. C'est la raison pour laquelle le (la) maçon(ne) doit participer au coffrage, ferraillage, bétonnage ou même au rejointoiement.

     

    Profil

    Le (la) maçon(ne) est :

    > précis(e), minutieux(se)

    > polyvalent(e)

    > en bonne condition physique

    > réfléchi(e)

    > responsable et organisé(e)

    > persévérant(e)

    > à l'aise avec le travail en hauteur

    > capable de travailler en équipe

     

    Compétences

    > appliquer les règles de sécurité, d'hygiène et de protection de l'environnement

    > participer à différentes tâches préliminaires sur le chantier

    > exécuter les fondations superficielles

    > réaliser des égouttages, des réseaux d'évacuation

    > exécuter des travaux de maçonnerie

    > exécuter des travaux d'étanchéité

    > procéder à des travaux d'isolation thermique

    > réaliser conduits et gaines

    > jointoyer et rejointoyer

    > participer à des travaux spécifiques suivant la nécessité du chantier

    > assurer la qualité et s'intégrer dans la vie professionnelle

     

    Débouchés

    Il existe une certaine hiérarchie dans la constitution des équipes de maçonnerie basée sur les années d’expérience et le niveau de qualification. Par exemple, une équipe peut être constituée d’un(e) chef(fe) d’équipe, de deux maçon(ne)s (1er échelon), d’un(e) maçon(ne) (2ème échelon) et d’une main-d’œuvre.

    Il (elle) travaille :

    > dans le secteur privé

    Il (elle) pourra être engagé(e) comme ouvrier(ère) qualifié(e) en gros-œuvre. D’une manière générale, les petites et moyennes entreprises favorisent l’engagement de maçon(ne)s polyvalent(e)s qui pourront exécuter une grande variété de travaux.

    > à son propre compte

    Le (la) maçon(ne) peut aussi être indépendant(e) et donc chef(fe) de son entreprise de travaux. En tant qu’entrepreneur(euse) en maçonnerie, il (elle) pourra constituer sa propre clientèle au fil des travaux réalisés.

    > dans le secteur public

    Enfin, le (la) maçon(ne) peut aussi être engagé(e) dans le secteur public, où il (elle) sera affecté(e) à des services comme la régie des bâtiments, les services de travaux communaux, etc.