L’Institut Jean Jaurès s’engage dans la lutte contre les assuétudes

    L’Institut Jean Jaurès s’engage dans la lutte contre les assuétudes

     

    « Goûter » au tabac, au cannabis ou à l’alcool peut tenter les jeunes. Afin de leur éviter toute forme dépendance, l’Institut Provincial d’Enseignement secondaire Jean Jaurès de Charleroi a mis en place un programme de prévention globale.

    Le Pacte pour un Enseignement d’Excellence prévoit la possibilité pour les élèves de l’enseignement secondaire de bénéficier de programmes de prévention aux assuétudes pendant le temps scolaire. C’est dans ce sens que la Fédération Wallonie-Bruxelles aide les établissements secondaires à bénéficier d’un accompagnement à l’intégration d’un programme de prévention globale.

    Floriane de Blasi, éducatrice et référente assuétude à l'IJJ : « Je suis arrivée en 2016 à l’Institut Jean Jaurès pour gérer le projet de prévention et de prise en charge des assuétudes en milieu scolaire ».

    Pour aider les jeunes, trois axes de travail sont mis en place.

    "Premièrement, je suis à la disposition des jeunes et des intervenants scolaires deux jours par semaine pour répondre à leurs questions sur le sujet. Ce sont des entretiens individuels où l’on aborde notamment les problèmes liés à la consommation.

    Deuxièmement, j’organise des animations en classes axées sur l’affirmation de soi ou l’appartenance à un groupe ; ainsi que des actions de sensibilisation aux dangers d’une consommation excessive. Le troisième axe est une approche comportementale ».

     

    Une école à l’écoute !

    L’Institut Jean Jaurès est particulièrement attentif aux projets liés à la prévention ou à la diminution des addictions. L’Institut Jean Jaurès est particulièrement attentif aux projets liés à la prévention ou à la diminution des addictions. Même si l’école est régie par un Règlement d’Ordre Intérieur, elle ne sanctionne plus les élèves systématiquement sans d’abord mener une réflexion avec eux afin de les aider à régler leurs problèmes.

    « Je travaille en collaboration et en réseau avec des Services d’Aide à la Jeunesse et tous les services concernés », précise l’éducatrice référente. « Je collabore avec un tabacologue qui vient à l’école et qui aide les élèves à se sevrer ». Le but est de les rendre plus responsables, de les faire évoluer, de leur éviter le décrochage scolaire.

     

    Des élèves impliqués !

     

    En collaboration avec le Plan Drogue du CPAS de la Ville de Charleroi, plusieurs projets de sensibilisation sont mis en place dans l’école et à l’extérieur. Des conférences, des jeux de pistes, des débats sont ainsi proposés aux élèves et enseignants. « Dernièrement, 70 élèves de l’IJJ ont participé à un ciné-débat au cinéma Quai 10 sur l’assuétude liées aux consommations. Ils ont pu présenter un outil pédagogique qu’ils ont eux-mêmes développé : « Conso toi-même ». Il s’agit d’une capsule vidéos de prévention basée sur trois volets ; la motivation à la consommation, les excès et les limites ainsi que les alternatives et ressources. Ces capsules permettent d’enclencher le débat. Les élèves deviennent ainsi actifs dans la lutte contre une assuétude dont ils pourraient être victimes.

     

    https://www.etudierenhainaut.be/institut-jean-jaures.html