Ludivine Dedonder à la rencontre des élèves de l’IPES Ath

    Ludivine Dedonder à la rencontre des élèves de l’IPES Ath

     

    Ce lundi, la Ministre de la Défense, Ludivine Dedonder était invitée à Ath.
    Après avoir découvert les services Forêt Nature Environnement et Horticulture du CREPAH-CARAH, elle s’est rendue à l’IPES Ath pour y présenter aux élèves de terminale son expérience au sein du Ministère de la Défense et les opportunités de carrière au sein du département.

    Accueillie à la Ferme Expérimentale et Pédagogique par Serge Hustache, Président du Collège provincial et Bruno Lefebvre, Bourgmestre de la Ville d’Ath, la Ministre a eu droit à une présentation des projets que mènent les services agricoles de la Province de Hainaut.

    « Le site d’Ath est un très bel exemple d’écosystème qui fonctionne et qui est porteur d’avenir. Les projets de recherches dans le domaine de l’agronomie se développent notamment grâce à cette synergie qui existe entre le CREPAH-CARAH, la Haute Ecole provinciale de Hainaut Condorcet, les laboratoires de Hainaut Analyses et l’IPES d’Ath. C’est avant tout cette complexité et ce projet commun porteur que nous voulions faire découvrir à la Ministre », introduit Serge Hustache.

    Les exposés ont de suite permis de faire des ponts et peut-être de futurs opportunités de partenariats entre le CARAH et la Défense, notamment sur la question du reboisement ou du choix des espèces à planter dans les projets existants et futurs de casernes militaires. « Le développement durable est aussi un cheval de bataille de la Défense et l’expertise du CARAH pourrait nous être d’une grande utilité en la matière », explique la Ministre.

    La Ministre était ensuite attendue sur le site Cambier de l’IPES Ath, où des dizaines d’élèves l’attendaient pour une rencontre et un échange sur le rôle de la Défense et ses opportunités de carrière et de formations.

    Ludivine Dedonder, Ministre de la Défense : « Les élèves se sont montrés très réactifs et ont posé de nombreuses questions sur l’actualité en Ukraine, sur les formations militaires, sur mon rôle en tant que femme et Ministre à la tête de la Défense. Ces rencontres avec les élèves en fin de parcours scolaire me permettent également d’appréhender les préoccupations des jeunes, à l’aune de leur vie professionnelle. Nous tentons d’attirer vers les métiers de la Défense sur base volontaire et nous développons actuellement un cadre juridique pour le projet de Service d’Utilité collective qui est amené à se développer avec les jeunes dans les années qui viennent. »

    Jusqu’en 2024, la Défense recrutera 2500 militaires par an, de quoi susciter des vocations chez nos jeunes.