Les infographistes s’initient à l’art pictural

    Les infographistes s’initient à l’art pictural

    L'Institut Supérieur Industriel de promotion sociale (ISI ps) de Charleroi organise une formation Bachelier en infographie en jounée. Le peintre Salvatore Gucciardo est venu, durant deux journées,  transmettre son savoir aux étudiants.


     Si l'infographiste est un professionnel de la communication assistée par ordinateur dans les domaines du multimédia, de l'animation graphique, de la publicité et de la publication, il doit être capable de créer un  produit, une affiche, un logo en respectant l’aspect esthétique et artistique du message. Pour aider les étudiants en 1ère année Bachelier en techniques graphiques, orientation  techniques infographiques,  leur professeur d’infographie Cédric François a invité, lors des cours de conception artistique de l’image, le  peintre Salvatore Gucciardo. "Pour former  mes étudiants, je les éveille à  la recherche graphique, la composition et la créativité. Pour m’y aider,  j’ai souhaité qu’il vienne enrichir l’expérience des étudiants. Ce cours est basé sur le ressenti artistique, ici, pas d’ordinateur ! Les 36 étudiants  qui  suivent les cours de conception artistique de l’image  apprennent à faire des compostions avec gouache et acrylique".
     

     

    La touche artistique


     "Pour ce métier, il est important d’avoir des connaissances en dessin et en peinture. Un infographiste serait bloqué sans cela. Je demande aux étudiants de présenter  des croquis préparatoires, des esquisses, même pour les logos. Ils comprennent ainsi que c’est un gain de temps et d’argent de montrer une esquisse du travail au client".

    Salvatore Gucciardo a plus de 60 expositions personnelles à son actif. Il a reçu de nombreux prix et titres honorifiques en Belgique et en Europe. "Cédric connait mon travail, il est venu visiter mon atelier. Il m’a proposé de faire découvrir le monde de l’art, l’histoire de la peinture, les peintres marquants, d’expliquer le processus de création d’une œuvre, d’initier les étudiants à la composition, lors de deux journées étalées sur deux semaines, explique-t-il .Les  élèves choisissent  librement leur sujet, cela  nous permet de voir avec eux la mise en page, les contrastes. Je les initie à l’harmonie des ombres, des lumières, des formes et des couleurs. On part d’une ébauche pour aboutir à une œuvre finie".
    S’imprégner des connaissances ancestrales permet de donner libre cours à sa créativité artistique !

    Infos
    http://www.salvatoregucciardo.be/