12h de sciences par semaine à 15 ans? Même pas peur !

    12h de sciences par semaine à 15 ans? Même pas peur !

    Les voici vêtus d’un tablier de laborantin. Ils sont une dizaine d’étudiants du Lycée provincial des Sciences et des Technologies à Soignies à s’être inscrits dans cette section réputée, en 3ème Technique de Transition en Sciences appliquées. Avec Laetitia Lopez Cela, leur toute jeune professeur de sciences, ils scrutent au microscope le vivant. «Je veux comprendre le monde. Je veux voir. Je veux savoir», explique une étudiante.

    Les étoiles plein les yeux, ils se sont engagés dans une voie royale. Avec de la bio, de la physique, de la chimie. Et aussi 5h de maths, des langues, du temps en labo… Ils se préparent un sacré bagage pour entreprendre des études supérieures, vers des métiers qui existent ou n’existent pas encore. «Au final, ce sont de vraies sciences fortes. Une formation exigeante, vu la grille horaire», témoigne Sonia Dupont, la directrice de l’école. «Pour autant ici, il n’est pas question de faire avec eux des sciences pour les sciences. Nous relions toujours les sciences à l’actualité. Parce que ces jeunes sont curieux et très concernés par l’écologie, la citoyenneté et le monde comme il tourne. Ils veulent comprendre. Le protocole sanitaire que nous appliquons désormais n’a, par exemple, rencontré aucune résistance de leur part car ils sont ouverts d’emblée. Ils ont intégré ce que veut dire cluster, pandémie, distanciation. Ils ont développé une connaissance qui leur permet de dénicher les fake news comme les vérités pseudo-scientifiques qui ont la dent dure sur le web», s’enthousiasme Stephan Rétif, leur professeur de sciences.

    Pour Sonia Dupont, leur véritable atout sera cet humanisme auquel ils auront été sensibilisés tout au long de leur scolarité. «Il est là notre élitisme à nous, notre marque de fabrique. Nous sommes une petite école de 500 élèves, inscrite dans des innovations pédagogiques et des projets pilotes. Nous fonctionnons d’abord avec l’idée que tout le monde a des forces et que l’on s’appuie sur chacun pour grandir ensemble. Questionner, coopérer, ne laisser personne sur le bord de la route, c’est notre état d’esprit. On avance mieux ensemble que chacun de son côté», épingle-t-elle.

    Et ça, cela plait aux employeurs.

    Infos : Ecole du Futur. Lycée provincial des Sciences et des Technologies à 7160 Soignies.
    067/34.79.70