L’indépendant, il anticipe et gère !

    L’indépendant, il anticipe et gère !

     Quelle réactivité ! On a vu un chef étoilé livrer des plats aux travailleurs des urgences ; un tailleur fabriquer à grande échelle des blouses d’hôpitaux ; des commerçants d’une rue s’unir sur une plateforme de commande et de livraison de produits frais dans un quartier… En tout temps, l’indépendant qui gagne est celui qui s’adapte, rebondit et propose du nouveau. Il anticipe les modes, les besoins. La rage d’être son propre patron l’anime. Courageux, il travaille sans compter ses heures. Il ne veut pas se planter. Si mentalement, il peut accepter d’avoir des bas, c’est pour mieux rebondir après. Faire du chiffre, réagir à la concurrence, innover, communiquer avec une clientèle exigeante, avoir une bonne santé et savoir s’entourer.

    Devenir indépendant aujourd’hui nécessite de l’audace mais aussi des connaissances de gestion. Pas question d’investir n’importe comment, ni d’engager sans réfléchir. «Sur le plan légal, un accès à la profession est d’ailleurs exigé. En horaire décalé, en présentiel ou en e-learning, la Province de Hainaut organise en 1 an la formation pour l’obtention du Certificat de qualification relatif aux Connaissances de gestion de base. On y étudie les notions de droit nécessaires à la création et à la gestion d’une entreprise, les aspects financiers, comptables et fiscaux. L’étudiant monte le projet de création de sa propre entreprise, accompagné par un tuteur. C’est du concret», explique Noëlla Mertens, directrice de l’Institut Provincial des Arts et Métiers à La Louvière.

    www.etudierenhainaut.be/ipam