Les 100 premiers jours de nos élèves de première.

    Les 100 premiers jours de nos élèves de première.

    Première année commune : Le cap est atteint pour nos élèves qui ont intégré l’Athénée Provincial Jean d'Avesnes (APJA) de Mons le 1er septembre 2020. Et ils en ont déjà vécu des choses depuis leur arrivée !

    Accueil, testing, projet de lutte contre le harcèlement, cours à distance puis retour en présentiel, premier bulletin,… On vous raconte tout ça !

    La rentrée

    La lutte contre le harcèlement

    Cours à distance

    Le bulletin

    Témoignages des élèves et des parents

    Retour sur la rentrée :

    20200901 083429

    Certains avaient découvert l’APJA lors de la séance d’information du 29 janvier 2020 (qui aura lieu le 27 janvier 2021 cette année). D’autres, lors des permanences pour les inscriptions. Mais tous ont un point en commun : ce 1er septembre signifiait pour eux la grande entrée dans l’enseignement secondaire et c’est une cinquantaine de petites têtes masquées que nous avons accueillies dans la cour de l’école.
    Du stress, mais aussi beaucoup d’impatience pour ces nouveaux élèves de découvrir plus encore l’environnement qui va les voir grandir et évoluer.

    Le jour de la rentrée, les élèves ont été testés sur leur canal d'apprentissage : Visuel, auditif ou kinesthésique. Les 3 classes ont également été formées.

    Les jours suivants, nos petits nouveaux ont pu se familiariser avec l’établissement, les différentes activités sportives et passer de nouveaux tests. Cette fois-ci, ils portaient sur leur profil d'apprenant et sur leur forme d'intelligence.

    Ces tests ont permis de donner un aperçu des aptitudes et des goûts des élèves et nous apprendre à les connaitre, car ils sont tous différents.

    Mais notre but, lui, est commun à tous les élèves : Les chouchouter et les accueillir dans le cocon qui sera le leur pour ces prochaines années afin qu’ils s’y sentent bien ! Et développer chez chaque élève le maximum de ses capacités.

     

    20200901 09232920200901 11480620200902 112314



    Lutte contre le harcèlement :

    20201001 145802

    Depuis 2 ans, nous luttons contre le harcèlement avec nos plus jeunes. Et il ne s’agit pas d’une simple animation qui a lieu une fois, mais bien d’un véritable projet qui les suit durant toute l’année. 
    Ce projet, qui nous tient à cœur à Jean d'Avesnes, on vous le raconte !

    Tout a commencé en février 2019. D’une part, via le tournage d’un court-métrage par nos élèves de 3è et 4è TQ/P Horticulture et 3è TQ Secrétariat-Tourisme. D’autre part, par des ateliers de sensibilisation de nos éducateurs avec nos premières et un travail sur la chanson « Fragile » de Soprano.
    En mai 2019, à l’occasion de nos portes ouvertes, nous inaugurions le nouveau mur du réfectoire, peint par un graffeur et nos « 1ère année ». Ce mur reprend des mots forts comme Solidarité, Fraternité, Respect, Humain,… Des mots choisis par nos élèves lors des animations.
    Septembre 2019, nos plus jeunes ont, à nouveau, été impliqués dans ce projet avec la reprise des animations en classe. Une boîte a également été installée. Celle-ci permet aux élèves d'aller dénoncer d'éventuels problèmes sans être vus.
    L’idée d’une chanson propre à l’école a également germé dans la tête des référents du projet et Sofian, alias Marø, et Loubna, alors élèves de 6ème, l’ont écrite, composée et interprétée en faisant la part belle aux difficultés que peuvent rencontrer des étudiants dans des écoles.
    Le tournage du clip, en janvier 2020, aura mobilisé l’ensemble des sections de l’APJA. Lancé début mars, il aura été vu plus de 36 000 fois !

    (Regardez le à votre tour en cliquant ici !) 

    Cette année, nos élèves de 1ère ont participé à l’activité Sors de ta bulle, avec l’influenceuse Alexine Bauduin et la psychologue Caroline Styns.
    Dans cette bulle, entre eux, ils ont pu découvrir les dangers du harcèlement scolaire et comment le combattre. De plus, ils se sont engagés, via une charte qu'ils ont affichée dans les classes, à être attentifs aux autres, afin de n'être ni victimes, ni coupables de harcèlement.

    D'autres activités suivront encore cette année, comme la décoration de murs au sein de l'école avec des photos de lutte contre le harcèlement.

    130958328 3838889599467507 7460127479154875063 n

      

    Le début du mois de novembre chamboulé.

    Ce début d'année a, bien entendu, été un peu perturbé par la crise sanitaire et l'enseignement s'est vu imposer plusieurs mesures gouvernementales que l'APJA applique.

    Concernant l'organisation, nos élèves ont dû suivre 3 jours de cours en distanciel avant les congés d'automne. Afin de pouvoir continuer les apprentissages, l'enseignement provincial avait mis sur place une adresse mail "eduhainaut". À l'APJA, nous avons également formé professeurs et étudiants à la plateforme Teams. Celle-ci permet un échange instantané et simplifié mais également le partage de fichiers ou des visio-conférences.

    Cette application a permis le succès de ces 3 jours de cours à distance et de continuer les apprentissages. Pour les cours de mathématiques par exemple, les professeurs pouvaient, depuis leur classe, donner cours sur le tableau blanc interactif qui était projeté directement sur l'écran d'ordinateur ou de smartphone des élèves. Installés confortablement chez eux, ceux-ci pouvaient suivre les cours, comme s'ils étaient en classe !

    Cours math à distance

     

    Les congés d'automne ont, ensuite, été prolongés d'une semaine avant une rentrée en code rouge. Depuis, l'hybridation des cours mise en place ne concerne pas nos plus jeunes.
    En effet, à partir de la 3ème secondaire, les élèves viennent une semaine sur deux. Ce n'est pas le cas au 1er degré où les élèves continuent de venir tous les jours. Cependant, une adaptation des horaires a eu lieu comme la suppression des cours de sport.

     


    129216939 3566762153410869 6114544570001565475 n

    Élection des délégués de classe et premier bulletin !

    Ce vendredi 4 décembre, en cette veille de Saint-Nicolas, nos élèves de 1ère ont procédé à l'élection des délégués de classe afin d'élire celui/celle qui allait représenter la classe, ainsi que son/sa suppléant.e, durant toute l'année scolaire. Ces élections ont permis de départager les différents candidats.
    Afin de respecter l'anonymat de chacun dans cette élection, les élèves ont posté leur bulletin de vote dans une urne, qui a ensuite été dépouillée par la direction.

    On félicite nos 6 élu.e.s et leurs autres qui ont eu le courage et l'envie de se présenter !

    Le rôle des délégués de classe est essentiellement d'être à l'écoute de ses camarades de classe.

    Il fait part des remarques et avis de ceux-ci aux professeurs, aux éducateurs et au Directeur adjoint lorsque c'est nécessaire.
    Il assure le relais des informations dans sa classe et avec les autres délégués.

     

     

     

    Maintenant, place au premier bulletin ! 

    Après ces 100 premiers jours, les élèves vont recevoir un premier bulletin afin d'évaluer leurs apprentissages.

    Celui-ci est, forcément, une première étape pour nos élèves dans leurs études secondaires. Pour les élèves en difficulté, un plan individuel d'apprentissage (P.I.A.) sera mis en place avec, à chaque fois, un professeur référent afin de superviser ce plan.

    Malheureusement, compte tenu de la situation sanitaire actuelle, la réunion des parents ne pourra se tenir. N'hésitez cependant pas à contacter l'école si le besoin se fait sentir !

     

     

    Mais qu'en pensent les principaux intéressés de leur début d'aventure ? Interview des élèves et de leurs parents.

    On a décidé de poser quelques questions à des élèves des 3 classes de première année, ainsi qu'à leurs parents. Découvrez leurs réponses !

    Élèves :

    1. C’est une année particulière, mais comment ça se passe depuis ton entrée dans l’enseignement secondaire ?

    (Flavie) La rentrée s'est très bien passée.

    (Théo) Ma rentrée s’est bien passée même si c’est vrai que c’est particulier (port du masque, gel, distanciation sociale, mesures sanitaires, suppression des cours de sport, cours en ligne…).

    (Rosalie) Depuis mon entrée à l’APJA tout se passe très bien. Dès le premier jour, nous avons été bien reçus. Je trouve que tous nos professeurs sont sympas et gentils. 

    (Yanis) Tout se passe bien depuis mon arrivée à Jean d'Avesnes.

    2. Tu as passé des tests la première semaine pour déterminer ta méthode d’apprentissage. Peux-tu m’expliquer comment ça s’est passé ? Qu’as-tu dû faire ?

    (Flavie) J'ai répondu à des questions sur moi et sur ma façon d'apprendre. Cela m'a permis de découvrir que j'étais quelqu'un d'auditif.

    (Théo) Je me demandais quel type de question j’allais avoir mais ça s’est bien passé. J’ai dû remplir un questionnaire sur des situations pendant un contrôle, un exercice…

    (Rosalie) Nous avons, en effet, dû passer des tests la première semaine. On nous a distribué des petits questionnaires avec beaucoup de questions comme par exemple « préfères-tu que le professeur explique les choses en parlant ou en les écrivant » et « pendant le cours préfères-tu être debout ou être assis ». Il fallait répondre personnellement. J'ai trouvé cela très bien que l’on puisse former des classes selon la personnalité de chacun.

    (Yanis) Deux professeurs sont venus nous remettre les tests en nous expliquant ce qu'il fallait faire. J'ai dû répondre aux questions avec des chiffres; le chiffre 1 correspondait à "jamais" le 3 correspondait à "parfois" et le 5 à "toujours".

    3. Début octobre, tu as participé à l’animation “Sors de ta bulle”. Peux-tu raconter ce que tu as fait ? Qu’as-tu retenu d’important ?

    (Flavie) Avec ma classe, nous avons discuté de ce qu'est le harcèlement scolaire et le cyberharcèlement. J'ai retenu que je devais faire attention à ce que je dis aux autres et que si je vois quelqu'un se faire harceler, je dois l'aider et en discuter avec lui.

    (Théo) Nous sommes rentrés dans une bulle. Nous nous sommes assis et avons discuté du harcèlement et du cyber-harcèlement. Il y avait une jeune fille (Alexine Bauduin  ndlr) qui nous a fait partager son expérience de harcèlement. Nous avons discuté des différents moyens pour se protéger du harcèlement et des différentes aides qui existent (numéros de téléphone utiles, conseils sur l’utilisation des réseaux sociaux…).

    (Rosalie) Pour l’animation “Sors de ta bulle“, nous avons été dans une bulle gonflable en plastique. Là, deux personnes nous ont expliqué ce qu’était le harcèlement et qu’il ne fallait pas harceler des personnes. Elles nous ont expliqué les conséquences du harcèlement pour la personne qui était harcelée, qu’on pouvait avoir des traumatismes, des idées noires et ne pas être bien... Elles nous ont aussi expliqué que si on se faisait harceler, il fallait le dire, en parler avec des gens et ne pas garder tout ça pour soi. Cependant, j’ai trouvé qu’on nous avait dit des choses un peu choquantes, comme par exemple “que des enfants s’étaient suicidés à notre âge dans leurs jardin avec leur balançoire“. Je ne trouve pas que l’on aurait dû entendre ça.

    (Yanis) C'était une animation sur le harcèlement sous toutes ces formes. Une blogueuse et une psychologue nous ont expliqué le sujet nous avons pu discuter et faire des débats sur le harcèlement. J'ai notamment appris que je pouvais contacter le service si je me sentais harcelé.

    4. Que préfères-tu à l’école ?

    (Flavie) Ce que je préfère ici, ce sont les cours d'anglais et d'histoire.

    (Théo) J’aime l’école en général, plus particulièrement le cours de mathématiques et les cours de sport (quand ceux-ci étaient encore donnés). J’aime aussi le contact avec mes copains, même si les contacts sont différents cette année…

    (Rosalie) Ce que je préfère à l’école, en tant que matière, ce sont les cours d’histoire et d'horticulture. Et évidemment, la récré !

    (Yanis) Ce qui me plait le plus, c'est le fait de pouvoir faire plus de sport que dans mon ancienne école et m'amuser avec mes amis lors de la récréation.

     

     

    Parents: 

    1. Comment aviez-vous entendu parler de l’APJA et pourquoi y avez-vous choisi d’inscrire votre enfant à l’APJA ?

    (Parents Flavie) C'est une école que j'ai moi-même fréquentée et appréciée. De plus, l'environnement verdoyant est agréable et l'accès est facile en voiture pour une école de Mons.

    (Parents Théo) Nous avons entendu parler de l’APJA par des parents d’enfants s’y trouvant déjà. Nous avons décidé d'y inscrire Théo car les échos reçus étaient positifs et nous avons été séduits tant par les options proposées que par la visite de l’établissement.

    (Parents Rosalie) Je connais l'Athénée depuis très longtemps même si j'ai poursuivi ma scolarité dans une école du réseau libre et suis originaire de Soignies. Je vis à Mons depuis 25 ans et j'ai toujours entendu parler de l'Athénée comme une des écoles importantes de la région. Je me souviens qu'on évoquait sa filière horticulture principalement. Avec ma fille, nous avons visité l'Ecole du Futur et l'Athénée. Elle a préféré l'APJA pour trois raisons : le cadre ouvert et verdoyant, la dimension (taille) humaine et la possibilité dès la 1ère année de suivre un cours d'horticulture en option (la nature est un de ses grands centres d'intérêt).

    (Parents Yanis) Nous connaissions l'école car le grand frère de Yanis était inscrit à l'APJA. Nous l'avons inscrit pour l'option sport-études (à partir de la 3ème année).

    2. Qu’appréciez-vous particulièrement au sein de l’école et que pouvons-nous améliorer ?

    (Parents Flavie) J'apprécie particulièrement le caractère familial de l'APJA. Pour l'instant, je ne vois pas d'amélioration à apporter.

    (Parents Théo) Un des points forts de l’APJA nous semble être la communication par les différents canaux. Actuellement, nous ne voyons pas ce qui pourrait être amélioré.

    (Parents Rosalie) Les 3 raisons que je viens de vous citer : Le cadre, la taille humaine et l'horticulture. Je ne vois pas de points à améliorer pour l'instant. J'ai été frappé en septembre par le nombre d'heures d'études de Rosalie mais la situation s'est améliorée.

    (Parents Yanis) C'est le côté familial et la convivialité qui nous séduit particulièrement. Au niveau des améliorations, étant donné la situation difficile, nous trouvons que les méthodes appliquées sont déjà très correctes.

    3. Que pensez-vous des moyens mis en œuvre à l’école pour continuer les apprentissages (adresse mail, Teams,...) ?

    (Parents Flavie)  Je trouve que les moyens mis en œuvre ont été suffisants pour continuer les apprentissages !

    (Parents Théo) Durant le confinement, les moyens mis en place ont permis à Théo de garder un bon contact avec le milieu scolaire. Tout s'est donc bien passé pour lui.

    (Parents Rosalie) Je n'ai rien à redire. Teams est une plateforme très professionnelle (mais Rosalie étant en première année, elle a tous ses cours en présentiel et j'en suis très heureux car l'enseignement à distance a de nombreuses limites). Je trouve professionnel que l'école ait donné à ce sujet une formation aux professeurs.

    (Parents Yanis) Très bonnes méthodes d'apprentissage, notre fils s'y retrouve très facilement.


     

    Si besoin, n'hésitez pas à prendre contact avec nous :

    📧 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    📞 065/400.101